Un attérissage très périlleux


#1

hummmm j’aimerais bien vous montrer l’attérisage de l’avion lui-même
j’ai pas encore compris…comment faire !!! :smiling_imp: :imp: :bulb:
Arffff. je vais bien trouver !!! d’ici 3 mois ::: :laughing:


#2

Hello
Bon :wink: tu n’était pas dans l’axe , mais sans casse :stuck_out_tongue:
Bravo Chris tu progresse :wink: :wink:
Mais faut pas tchin)= avant
Allez va ! ! avec un si joli coucou :wink: :wink: :wink: :wink:


#3

[quote=“trebuchet”]hummmm j’aimerais bien vous montrer l’attérisage de l’avion lui-même
j’ai pas encore compris…comment faire !!! :smiling_imp: :imp: :bulb:
Arffff. je vais bien trouver !!! d’ici 3 mois ::: :laughing:
[/quote]

Bonjour,

d’après ce que je viens de voir sur les images, l’atterro aurait du être nickel chrome , mais tu étais totalement en dehors des paramètres pour te poser correctement.

je m’explique, l’avion doit être stabilisé en finale c’est à dire :

  1. être sur le bon plan
  2. 1,3 de la VSO c’est à dire de la vitesse de décrochage plein volet et train sorti du tagazou soit pour l’APM20 utilisé 60 kt max en longue final plein volets ( la VSO du Graou est à 44 kts )
    voir ici : apm20lionceau.com/perfos.php

sur ta 1ere photo tu es beaucoup trop vite et l’avion n’est pas stabilisé avec 1500ft négatif au vario et tu es légèrement à droite de l’axe de piste, le plan semble bon à cette distance.

sur la 2eme photo tu es trop bas et avec une assiette à cabrer et en dessous du plan de facon dangereuse

sur la 3éme c’est la fin des haricots, tu es bon pour une remise de gaz, c’est à dire pour ne pas se planter :

  1. Bloquer l’assiette en palier
  2. appliquer la puissance max
  3. enlever la réchauffe )
  4. enlever un cran de volet dès 70 kts affichés au badin
  5. reprendre la montée initiale
  6. re faire un tour de piste :wink:

Stabilisé signifie qu’ en finale l’avion doit être sur le plan à vitesse constante 1.3 de VSO jusqu’à l’arrondi, pour faire un palier de décélération jusqu’à la perte de portance ou l’avion s’enfonce et que le train principal touche le sol, suivi de la roulette de nez pour les trains tricycles.

Le pilote peut être amené à rectifier les paramètres si les conditions météo l’imposent ( vent en rafales, rabattant, dégueulante, vent traversier) Les paramètres doivent être appliqués dès la sortie du dernier virage et être maintenu jusqu’à l’arrondi.


#4

Graou… :smiley: :laughing: Merçi de cette superbe explication , que je vais
d’ailleurs imprimer, tellement c’est intéressant.

Merçiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :laughing: :astonished:

je reviendrais faire critiquer mes approches et atteros… !! :laughing:


#5

Bonsoir Chris,
A noter :
Graduations Badin :
Trait vert de 50 à 130 = vitesses possibles en vol
Trait blanc de 50 à 85 = vitesses avec volets sortis
Trait jaune = ATTENTION à éviter surtout lorsque ça tabasse
trait rouge…éjection :laughing:

40 = VSo vitesse de décrochage en configuration tous volets sortis et plein réduit à la puissance (atterrissage = c’est à dire entre 50 ft sol et le parking)
52 = 1.3 * 40 = Palier volets 2éme cran (approche) avec 2000 tours
60 = 1.5 * 40 = vitesse minimum d’évolutions en config atterrissage = 2100 tours
= attention pas de fortes inclinaisons si non décrochage (je passe sur les calculs et "grosses démonstrations bref pas plus de 20° d’inclinaison et encore en mettant 100 tours de plus si non ça "dégueule :cry: )
Pour suivre un angle de 3° il faut une pente de 5% et à 60 celà fait une Vz (variation d’altitude en 1 minute) de 60 * 5 = 300 ft minute ( si le vario est gradué en métres par seconde celà fera 300ft/200…reste à démontrer mais… j’ai sommeil :slight_smile: )
Pour descendre à 300 ft minute il te faudra réduire et maintenir 1800 RPM (tours minute) Attention en descente les tours ont tendance à augmenter.

Maintenant on décolle :laughing: :

Avant de t’attaquer à l’atterrissage prends le temps de t’habituer aux basses vitesses
C’est à dire :
1 te placer à 2/3000 ft et stabiliser ton avion en palier avec une puissance réglée à 2400 RPM…
2 maintenir le vol horizontal en réglant les compensateurs jusqu’à ce que tu puisse pratiquement lacher les commandes.
3 tout doucement tu réduis la puissance tout en maintenant le vol horizontal Le vario est assez stable sur le simu donc tu peux agir en fonction de ses tendances à piquer . Ce serait en réel je te cacherais le vario car alors les fesses :blush: suffisent à sentir les tendances à descendre mais là… le fauteuil ne suit pas!!
Quand la vitesse est dans l’arc blanc tu sors les volets au second cran . Celà correspond au cran volets approche…Mais attention c’est de la portance ajoutéedonc il va avoir envie de monter ce qui fait dire à beaucoup d’instructeurs, à tort, que c’est un “couple cabreur” non : il prend une pente de montée donc il faut le stopper!
4 Ainsi jusqu’à être trés cabré (inutile de regarder l’horizon artificiel : les voies du gyro sont impénétrables là dessus) pour maintenir le vol horizontal et tu arrete de réduire à 2100 RPM…tu vas avoir aux environs de 60 au badin .
Ton compensateur de profondeur à un index sur une roue proche de l’indicateur des volets : tu vas le voirsur le 6 éme trait pratiquement face au chiffre 20° des volets.
5 Fais quelques évolutions ainsi en maintenant le vol horizontal . Attention tu vas être obligée de mettre quelques 100 tours de plus lorsque tu seras en inclinaison si non le badin va chuter…et en vol rectiligne tu vas être obligée de te servir un peu du palonnier à moins de l’annuler .
6 Maintenant en vol rectiligne tu réduis à 1800 RPM et tu le laisses se mettre en descente Ton role est simple : lui interdire de virer, maintenir 60 Kts SANS utiliser ton compensateur de profondeur , ou vraiment trés trés peu, car l’assiette est constante, et maintenir 1800 RPM.
Habitue toi à cette configuration en descente
7 essaies quelques LEGERS changements de cap, 5° à 15° maxi, avec maxi 10° d’inclinaison : le virage doit durer environ 5 à 15 secondes sans mettre de palonnier. (oublies la bille)
8 quand tu es bien habituée, celà peu demander un certain temps dirait Fernand, tu remballes les volets et tu vas rejoindre une piste en te plaçant à 1500Ft SOL bien sur l’axe à environ 10 Nm
Là tu refais la préparation avion tel que précédemment et quand tu estime être à 5 Nm du seuil sur le plan de 5% donc, tu réduis à 1800 Rpm et tu garde bien 300 ft minute au vario tout le long
Quand tu passe 50 ft tu réduis doucement jusqu’à plein réduit et quand tu peux compter les caAAAAIIIILLLLOUX tu tire TRES légérement sur le manche pour lever un peu le nez … et laisse à l’avion l’initiative de se poser il le fait trés bien tout seul…
Tu viens de faire une approche ILS sans ILS… C’est comme ça qu’on fait en réel.
Et ça marche bien avec le APM20 car…je viens de le faire !!! 8) 8) pour vérifier tout ça
et quand tu voudras sortir TOUS les volets c’est quand tu auras une petite piste par exemple mais surtout quand tu seras certaine de te poser et une fois par terre rentre deux crans pour être prête à une remise de gaz éventuelle avec le cran décollage = premier cran.
Pendant le roulage final tu peux rentrer les volets complétement (portance) pour “asseoir” (scotcher) ton avion sur la piste…

Bons vols Christianne et bonne journée
Cordialement
Pierre


#6

youps !!! :laughing: :smiley: Merçi Pierre. tu dois certainement piloter en réel ???
car là aussi les explications sont dignes d’un ‘moniteur’ !!!c’est gentil
çà !!.
je vais donc m’empresser d’imprimer ce ‘cours’ et me faire un petit mémo
pour mon prochain vol.

:astonished: :laughing:


#7

bonjour,
merci pour ta réponse enthousiaste et je te souhaîte bons vols.

[quote]les explications sont dignes d’un ‘moniteur’ !!!c’est gentil
çà !!. [/quote]

Mon premier élève fut un général en…1957!!! j’avais toutes mes dents et à peine 20 ans!! Je croyais presque tout savoir, lui savait que je ne connaissais QUE ce que j’avais à lui transmettre mais Gentil (c’est son nom) jouait le jeu. C’est la vie.
Maintenant je sais…chanson poéme si bien dit par Gabin…
Toujours à ton service et à celui des amis simeurs : tout le plaisir est pour moi …
Avec mes amitiés
Pierre


#8

Super sympa, tout ça… :laughing:
On peut savoir où ça se passe ? avec la MTO, si possible, parce que je flaire un petit vent travers… :smiling_imp:
Et puis, à défaut de conseils, les petits tas de bois des collègues, ça peut servir de points de repère ! :wink:


#9

FS9 + forum = plaisir total ! :smiley:
Hier j’ai fait comme Trebuchet, j’ai imprimé - et essayé d’appliquer.
D’abord téléchargé le Lionceau, parce que ce tableau de bord façon acajou ça lui donne un petit air Jaguar que j’aime bien ;o) et je dois reconnaître que la surprise a été vraiment bonne : un ‘petit’ avion (aux normes de 2004) si joli et si agréable à piloter, j’avais un doute.
De là direction mon LFMP favori pour des essais tout machés : tout était parfaitement notés sur ma feuille de papier ! Résultat, une impression de facilité inhabituelle : j’ai même poussé le réalisme en difficulté maximale, et c’est rare !
Ensuite, je prends mes repères visuels : terrain centré sur une ligne passant par l’alti et le vario, et la bonne hauteur par rapport au tableau de bord. Comme j’ai réglé ma vitesse avec le compensateur, j’ai juste à remettre un peu de gaz si je vois le terrain ‘monter’ ou réduire si je le vois ‘s’enfoncer’, mais pour de petites corrections, bien sûr : si on s’éloigne trop des chiffres donnés, mieux vaut remettre les gaz et tout reprendre. On peut être sur la bonne pente, mais trop près ou trop loin…
Avec un vent latéral, ça doit se compliquer nettement : j’espère trouver quelqu’un pour m’expliquer comment prendre mes repères visuels dans ce cas (dans FS9, bien sûr).
Dès ce soir, j’y retourne 8)


#10

Bonjour à tous, bonjour Oldcrow :slight_smile: .

Merci pour ces cours magistraux. On a beau essayer de tout faire bien, c’est difficile quand on pas pilotte soi-même.

Ce tuto est une aide précieuse avec un avion que vous connaissez. C’est toujours difficile de reproduire la réalité :
1/ qd on la connait pas ou mal
2/ qd le matériel ne suit pas.

Je me joint donc à Oldcrow pour faire voler ce Graoumiam


#11

salut, grand Bleu :wink:
Si tu n’as pas encore l’APM attention au détail :
J’ai trouvé en téléchargement 2 versions de cet appareil ; une de 2.5 Mo et une de 3.5.
La 2° est mal reconnue par FS9, le panneau radio ne s’affiche pas…
Donc, pour moi, retour à la version ‘courte’ (si l’auteur m’entendait :blush: ), que j’ai trouvée sur Francesim et qui marche parfaitement.
Le mieux est parfois l’ennemi du bien !
8)


#12

Merci vieil oiseaux noir au bec orange appelé choucas au dessus de 5000 pieds :unamused: (je m’y fais pas, t’aurais pu trouver un nom plus sympa du type whiterabbit ou redchicken ou rainbowroadrunner ou jolyjumper (ah non, ça c’est pris :smiley: ) :smiley: ).

En fait, j’ai déjà un graoumiaoumiam qui date de Fs8 qui ressemble étonnament à cui-ci. m’en va l’essayer ce soir, sinon je téléchargerais cui qu’tu dis.


#13

bonsoir,

Eh bien ça fait 'ache’ment plaisir tout ça…bravo!!
…et continuez en faisant les mêmes manips, à partir de la vitesse de décrochage (Vso) en configuration atterrissage = tout sorti (vraiment tout…) avec approche = 1.3 de Vso et évolutions ailleurs qu’en finale = 1.5 de Vso (oui je sais que d’habitude on dit 1.45 de Vs. Mais c’est tout comme. Peu importe 1.5 c’est aussi bien pareil ça s’explique plus tard …!) Et vous faites à l’identique avec un autre avion (Dr 400, Cessna 172, etc…)…et ça marche aussi bien.
C’est bon de voler sur petit avion sans prothéses :confused: . N’est ce pas ??
Aprés vous n’avez plus qu’à faire pareil en réel :smiley: :smiley: :smiley:
Merci pour vos messages
Cordialement
Pierre