:xp: Réglage de la richesse

Bonjour à tous,
Après un petit vol sur l’altiport de Courchevel, je me pose une petite question sur le réglage de la richesse. J’ai compris que la manette rouge de mélange sert à optimiser le mélange air/essence afin qu’il soit toujours optimal. En altitude, comme à Courchevel, il convient de réduire la richesse du fait que la densité d’air (et d’oxygène) est réduite. J’ai aussi compris que si on a une jauge EGT, on la règle en maximisant l’EGT.

Ma question concerne la puissance : quand on réduit la richesse à cause d’une altitude plus élevée, est-ce qu’on gagne ou on perd de la puissance ?

A écouter le moteur, j’ai l’impression qu’on gagne en puissance, le moteur à l’air de tourner plus vite sans toucher à la manette de puissance (RPM), mais j’ai quand même l’impression que l’avion est moins performant en altitude. J’ai essayé avec le Cessna C172 et avec le Baron B58.

Slt Eric, oui de toutes façons le moteur s’essouffle en altitude, même avec la richesse bien réglée, c’est plus pour prevenir des degats et pour garder la puissance qu’on la regle.

https://www.lavionnaire.fr/PistonCarburation.php

1 J'aime

Pour en dire un peu plus, plus tu monte moins tu as d’air (dans un volume donné).
Le mélange idéal entre air et essence est de 1/15. Donc en montant faut mettre moins d’essence (d’ou la richesse). Certains avions à piston sont auto-mixturé (comme les vieilles voitures).

Et oui, même si tu règles bien la mixture, en montant tu auras moins de puissance car tu as moins d’air donc moins de carburant et donc moins de mélange pour un tour de cylindre. C’est donc normal.
Certains avions à piston ont un turbo-compresseur qui permet de gonfler cette arrivée d’air et de maintenir une pression d’admission importante. Cela permet de voler plus haut (souvent jusqu’au FL200 alors que les avions à piston non turbo-compressé, à partir du FL100/FL120 n’en peuvent plus).

1 J'aime

Je comprends, c’est parfaitement clair. Merci à tous pour vos explications.

Merci pour vos explications messieurs

Merci pour le lien, je vais regarder ça de près.
Si j’ai bien compris, le réglage de la richesse permet de garder une puissance optimale, donc la meilleure possible en fonction des conditions, mais malgré cela la puissance est plus faible qu’à basse altitude.
C’est dommage, car c’est justement en montagne qu’on a parfois besoin de puissance, alors prudence :slight_smile:

Oui tout a fait, çà permet d’optimiser le rapport lambda (melange air/essence) comme ils disent dans l’automobile mais plus tu montes, plus ça s’essouffle car moins d’air donc moins de carburant :wink:

Les appareils à hélices qui se sont affranchis de cette contrainte sont les P47 et P51 grace à l’utilisation de compresseur

Et parmi nos avions légers modernes, je suppose qu’il doit bien y en avoir qui utilisent aussi un compresseur. Comme l’a écrit Antoine, certains avions à pistons sont turbo-compressés. Il ne reste plus qu’à savoir quels avions prévus pour X-Plane modélisent cet équipement.

C’est tombé en désuétude avec l’apparition des turbopropulseurs qui ont remplacé les moteurs à pistons pour les avions à helice haut de gamme

Moi qui ai longtemps été un fan de la gamme Socata, je sais qu’il y avait un TB-21 TC (pour turbo-compressé) mais je ne crois qu’il ait été modélisé pour X-Plane. Peut-être pour FSX, mais je ne parierais pas sur la fidélité de la modélisation de la motorisation.

Je ne pense pas. La part du turbo a été toujours été faible. Elle serait encore plus faible depuis 30/40 ans ?
Les couts d’exploitations d’un PA28 ou C182 Turbo sont pas vraiment comparable par rapport à une turbine (PA46, C210, …).