Ras-le-bol des Pilotes Prives Europeens face aux taxes


#1

Il semble qu’en Europe, on commence à en avoir marre de payer des frais sur tout (j’en ai fait récemment l’expérience lors d’un vol dans la vallée du Rhône):
https://www.aopa.org/news-and-media/all-news/2018/july/17/european-pilots-fight-back-against-skyrocketing-fees

Traduction (auto) en français ici:
https://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.aopa.org%2Fnews-and-media%2Fall-news%2F2018%2Fjuly%2F17%2Feuropean-pilots-fight-back-against-skyrocketing-fees&edit-text=

La filiale européenne d’AOPA prévoie des actions à l’américaine: levée de fonds et attaque en justice.


(Vincent BAZILLIO) #2

C’est un combat de longue haleine qui s’améliora lorsque nous serons mieux organisés (c’est à dire “regroupés”) en Europe.

Raconte-nous ta misère dans la vallée du Rhône que ton expérience nous serve !

PS : tu adhères à une association comme l’AOPA Europe ?


#3

Salut,

J’ai adhéré à AOPA US du temps de ma formation en Floride.
Si j’admire leur organisation et leur efficacité quand il s’agit de défendre l’aviation générale, je ne suis pas sur d’être toujours en ligne avec les élus qui défendent leur cause (climato-sceptiques, maintien de la licence de pilote après 2 attaques cardiaques… mais c’est un autre débat).

“Misère” serait un grand mot. J’ai fait un vol d’évaluation pour une conversion de licence (Valence-Chambéry-Valence avec une RNAV au retour). Au passage, c’était début juillet et le temps était magnifique: CAVOK donc rien que pour la vue et l’arrivée sur Chambéry au-dessus de la montagne, cela valait le coup.

Mais disons que je n’étais pas habitué à payer des taxes d’approche et d’atterrissage:

  • aux US, c’est lorsque l’on s’aventure sur les gros terrains (classe B) qu’il faut passer a la caisse et même, en général, les FBOs en font grâce si on leur prend un peu de fuel.
  • pour le travail, quelqu’un d’autre dans ma compagnie s’en charge.
  • mon aéroclub a une convention avec l’aviation civile locale pour bénéficier d’une exemption.

#4

Bonjour,
la redevance d’atterrissage c’est pour payer “l’usure” de la piste à l’exploitant quand on la touche.
Mais je ne vois ce qu’est une taxe d’approche? Qui donc a facturé cela?

Bons vols quand même ^^


(Antoine Rogues) #5

salut,

Qu’il y ait des taxes, encore … Tout à un cout.
Moi ce qui m’énerve c’est de ne pas savoir “facilement” combien je vais payer. Car si certains sont cher, on a qu’à les éviter.
Quand faut se lire un doc de 100 pages de taxes pour savoir combien cela coute, c’est compliqué et long !

A+
Antoine