Pilote de ligne, vol VFR ou IFR?

Hello tout le monde.
Lorsque je choisis de faire un vol Marseille Lyon en A321 par exemple, je choisis toujours le type IFR. J’ai donc une approche ILS à faire quelque soit les conditions météo. Parfois j’annule l’approche ILS pour une approche à vue…

Je voulais donc vous demander si, les vrais de vrais pilotes de ligne :stuck_out_tongue: font toujours des vols IFR, ou choisissent plutôt du VFR… En effet, en VFR on est absolument pas guidé par le controleur pour s’aligner à la piste… alors qu’en choisissant IFR, en annulant l’approche ILS au profit d’une à vue, on est guidé pour l’alignement.

Je ne sais pas si ma question est claire mdr :exclamation: , désolé :wink:

Dans la réalité , les “liners” volent en condition IFR .
Leur vol se décompose en 3 phases :
Une SID / Un plan de vol IFR / Une STAR

Merci pour ta réponse :smiley:
Par contre je ne comprends pas ce que signifie SID et STAR. Tu m’expliquer s’il te plaît ? :stuck_out_tongue:

Le but :
c’est d’aller d’un aérodrome contrôlé à un autre , avec un avion équipé IFR dans des conditions de vol IFR : c’est à dire “Intrument Flight Rule” ( Règle de vol aux instruments ).

Pour les règles de vol IFR , voir le site du SIA (google ! :wink: )

Alors comment ça se passe ?
Exemple :
Toulouse à Nice avec un A320 (Air France).
Nous sommes dans la TMA de Toulouse ( Région Terminale d’aérodrome) , nous allons suivre une “Airways” (autoroute aérienne ) et ensuite nous entrerons dans la TMA de Nice .
Pour sortir de Toulouse , nous allons prendre une SID (Standard Departure ) , sorte de route balisée par des points de passage obligatoires .
Ensuite , nous allons prendre l’autoroute aérienne (airways) , puis nous allons arriver vers la TMA de Nice
Nous prendrons , à ce moment là , une autre route balisée par des points de passage obligatoires : la STAR ( Standart Arrival ) qui nous amèneras sur l’aérodrome de Nice.

Tout ceci est sous contrôle aérien et tout ceci est organisé et tout ceci participe à la sécurité que nous souhaitons la plus forte possible.

J’ajoute , que ce vol IFR peut se terminer à Nice par une approche à “VUE” , si les conditions le permettent à partir de l’un des derniers points de passage de la STAR.

Sur le site du SIA , tu trouveras les cartes qui vont bien pour ce genre de vol .
Bonne lecture , mais pilote de ligne ça reste un métier :wink:

Bonsoir,
Je confirme ce que dit NGT, l’arrivée peut être une approche à vue si les conditions le permettent.
Pour l’anecdote (qui n’est pas complètement une approche à vue et pour cause…) j’ai vécu récemment une arrivée sur Lyon, de nuit, dans le cockpit en A318 (chuuuut, il ne faut pas l’ébruiter). Le pilote était autorisée en approche sur la 36 droite, il a demandé la 36 gauche (préférence et moins de chemin pour rejoindre le parking) et à tout fait en manuel. Il était en longue finale sur la 18D et après l’approbation du controleur, un coup de joystick à gauche pour s’aligner sur la 36G en finale, calé sur l’ILS (pour guidage du plan) mais pas en PA…

Merci pour les conseils 8)

[quote=“NGT”]Le but :
c’est d’aller d’un aérodrome contrôlé à un autre , avec un avion équipé IFR dans des conditions de vol IFR : c’est à dire “Intrument Flight Rule” ( Règle de vol aux instruments ).

Pour les règles de vol IFR , voir le site du SIA (google ! :wink: )

Alors comment ça se passe ?
Exemple :
Toulouse à Nice avec un A320 (Air France).
Nous sommes dans la TMA de Toulouse ( Région Terminale d’aérodrome) , nous allons suivre une “Airways” (autoroute aérienne ) et ensuite nous entrerons dans la TMA de Nice .
Pour sortir de Toulouse , nous allons prendre une SID (Standard Departure ) , sorte de route balisée par des points de passage obligatoires .
Ensuite , nous allons prendre l’autoroute aérienne (airways) , puis nous allons arriver vers la TMA de Nice
Nous prendrons , à ce moment là , une autre route balisée par des points de passage obligatoires : la STAR ( Standart Arrival ) qui nous amèneras sur l’aérodrome de Nice.

Tout ceci est sous contrôle aérien et tout ceci est organisé et tout ceci participe à la sécurité que nous souhaitons la plus forte possible.

J’ajoute , que ce vol IFR peut se terminer à Nice par une approche à “VUE” , si les conditions le permettent à partir de l’un des derniers points de passage de la STAR.

Sur le site du SIA , tu trouveras les cartes qui vont bien pour ce genre de vol .
Bonne lecture , mais pilote de ligne ça reste un métier :wink:[/quote]

Lorsque dans FSX je suis dans l’organisateur de vol, je clique sur trouver la route. Un plan de vol m’est proposé. C’est donc ce que tu me décris ( ce que j’ai surligné ) ?

Désolé d’être embêtant mais c’est compliqué :laughing:

Bonjour,

Une autre couche !

Dans FS, l’organisateur de vol n’integre pas les Sid et les Stars (à moins que FSX me contredise …!!!)

Bilan, en passant par l’organisateur de vol de FS, il procede d’une manière assez direct (avec quelques fois des nuances, VOR à VOR, emprunt d’airways)
Comme le rappelle Phil, tu peux ajouter des points pour essayer de recreer la Sid et la Star choisie.

Dans un même ordre d’idées, il y a plusieurs Sid et Star et celles en fonction, sont choisies par rapport à plusieurs paramètres.

Dernière précision, le vol VFR est réglementé de telle manière que dans la réalité, il est interdit de l’utiliser quand on vole au-dessus d’un certain niveau de vol qui je crois, est : FL195 ! (j’espère que je ne me trompe pas!!!)

A + Steph :wink:

Oui, si j’ai bien appris mes cours, les vols VFR sont interdits dans l’espace aérien supérieur qui commence au niveau FL 200 inclus (6600 m je crois) et donc le VFR est autorisé jusqu’au FL 195.

Rémy

C’est tout à fait ça, VFR autorisé jusqu’au FL195. au dessus, en France, on rentre dans l’espace aérien supérieur (jusqu’au FL660) de classe A, et donc interdit aux VFR…

Pour rejoindre la discussion précédente, je peux ajouter qu’on ne peut dans la réalité pas connaître le SID ou la STAR à l’avance. Ceux-ci sont fonction de plusieur paramètre : piste en service, activation de zone avoisinantes, conditions météo, présence d’autres trafics. C’est le contrôleur qui donne la procédure à suivre.

En revanche, le pilote peut demander s’il est possible qu’on lui assigne telle procédure de départ ou d’arrivée parce que cela l’arrange. Dans tous les cas, le plan de vol déposé contient la route qui commence sur un point du SID et termine sur un point de la STAR. Si il n’y a pas de procédure publiée (cela arrive souvent), on peut tout à fait poser un départ direct vers le point d’airway le plus proche ou une arrivée directe depuis le point d’airway le plus proche.

Parfois, même s’il y a des procédures publiées, le contrôleur peut aussi donner une clearance de départ ou d’arrivée directe, pour faciliter la trajectoire au pilote. Exemple : “GAF123, après envol, procédez directement vers BOL et montez FL140”.

Ok, merci tout le monde :stuck_out_tongue:

Bonjour

Sa veux pas dire que les pilotes IFR ne peuvent pas faire des approche a vue par contre ils aiment sa quand y as une bonne meteo , comme c’est le cas a TNCM a GMMX , …

Bon vole :smiley:

Salut a tous
Je ne sais pas si cela va vous éclairer
Mais il me semble que beaucoup font la confusion

Entre conditions IMC, et règles de vol IFR

Et conditions VMC, et règles VFR

Un avion volant aux règles IFR peut être en conditions VMC

Un avion volant aux règles VFR ne doit jamais se mettre en conditions IMC.

Il me semble que c’est l’ I.A.T.A qui imposait le vol IFR aux transporteurs de passagers !

En passant :exclamation: :smiley:

Se mettre sur l’ILS et finir a vue, aurait évité a un liner dans les années 75
De se retrouver en finale sur la 30 de Francazal au lieu de la 33 sur Blagnac
Et de gueuler sur la fréquence qu’il déposait un Airmiss à cause des N2501
Et autres Transall a qui le contrôleur vigie faisait remettre les gaz
Pour dégager la route du môssieur en colère.

Comme il était sur la fréquence que nous avions en commun avec Blagnac
Je me suis permis de me ficher de lui en lui proposant de lui coller
Une fiche d’infraction, et que je l’autorisais a prendre tel cap pour
Rejoindre Blagnac nettement plus a droite que la route qu’il avait emprunté

Et que ça la foutait mal pour un pilote de confondre un terrain avec une piste de 1800 métres
Avec un qui en a deux de 3000 mètres

Il était tout humble lorsqu’il m’a contacté par tel !!

Voilà une vraie histoire aéronautique
Merci Cazal :wink:

Bonsoir,[quote=“cazal22”]
Mais il me semble que beaucoup font la confusion

Entre conditions IMC, et règles de vol IFR

Et conditions VMC, et règles VFR[/quote]

Exact et c’est souvent la compréhension de tout cela qui permet de bien comprendre le pourquoi du comment!

Pour schématiser, le VFR (Visual Flight Rules) et l’IFR (Instrument Flight Rules) sont des manières de voler avec toutefois pour l’IFR, la nécessité d’avoir une bonne connaissance, avec l’aide de ses instruments et du contrôle aérien, de :
* maintenir son avion dans une configuration propre au vol (attitude, vitesse),
* suivre une trajectoire imposée par les organismes de circulation aérienne (pour assurer la séparation avec le relief, les obstacles et les autres avions),
* respecter la règlementation et les procédures publiées.

Ce qui ne veut pas signifier que le vol VFR est un vol facile où l’on fait n’importe quoi :exclamation::!::!::!: Toutefois, c’est la façon la plus simple de voler, la plus libre aussi, où il s’agit simplement de voir et d’éviter. Il s’agit donc de maintenir son avion dans une configuration propre au vol (attitude, vitesse) sur sa trajectoire pour l’emmener vers sa destination en s’orientant par rapport à l’extérieur (reliefs, routes, villes, …) à l’aide d’une carte. Le vol à vue concerne donc aussi bien le pilotage de l’avion que la navigation. Ces règles sont variables selon les pays.

Et c’est là qu’apparait la notion d’IMC (Instrumental Meteorological Conditions) et de VMC (Visual Meteorological Conditions) !
Comme le précise Cazal22 (Bonsoir Maitre :smiling_imp: ), les conditions météorologiques ne permettant plus le vol à vue alors on considère que l’on est en IMC et ceci impose d’être également en vol IFR.

Quelles sont les régles du vol à vue qui déterminent le fait que l’on est en IMC :question: Les règles du vol à vue correspondent à une définition assez précise : c’est un vol qui respecte certaines conditions de visibilité et de distance horizontale et verticale par rapport aux nuages.
Les régles précises, je ne les ai pas sous la main mais notre ami “Google” ou autres documentation d’aéro-club te les donneront car cela varie en fonction de beaucoup de paramètres.

En dernière observation, la nuit n’est pas synonyme d’IMC :exclamation: On peut très bien voler de nuit en VMC … je sais … c’est dur à comprendre mais on y arrive.

A + Steph :wink:

Et oui, c’est sympa le vol de nuit en VFR ou en COM-V.
La “ficelle” , ça marche très bien : avec une bonne carte, et un QNH réactualisé, on arrive très bien à voler à 1000ft sol en suivant un trait et en changeant d’altitude à des points donnés. Je le fais parfois sur Ivao (cela surprend souvent les contrôleurs).

Cela dit, je rejoins totalement l’avis de notre ami Cazal : ça la fout mal pour un pilote professionnel de confondre les pistes d’aéroports différents. Le mieux est encore de pratiquer régulièrement le VFR et l’IFR, cela permet de s’adapter plus facilement à différentes situations.

Bonjour,

Un certains nombre d’aérodromes sont maintenant pourvus de procédures dites GNSS/RNAV
A notre époque, il est commode de tout informatiser pour des usages variés.
Je suis à la recherche d’une database listant les coordonnées WGS84 des waypoints GNSS des AD qui en sont dotés.
Mes recherches sur internet n’ont rien donné, non pas sans doute que cette database n’existe pas mais elle ne présente pas d’intérêt pour le grand public.
Quelqu’un aurait-il une idée?
Merci
Jean-Yves

bizarre ce genre de réponse :exclamation:

[quote=“blgst”]Bonjour,

Une autre couche !

Dans FS, l’organisateur de vol n’integre pas les Sid et les Stars (à moins que FSX me contredise …!!!)

[/quote]

Bonjour,

Le FS de base FS9 ou FSX n’intègrent pas les Sid et les Stars par défaut,
mais il y a des add-ons : FsNavigator pour FS9 et son successeur pour
FSX et P3D …le FSTramp : fstramp.com/.
Perso, j’utilise ces deux add-ons pour les SID/STARS qui sont d’ailleurs
actualisées périodiquement.

D’autres add-ons comme PMDG intègrent les SID/STARS dans leurs FMC.

Un robot, non ? Ce compte n’a-t-il pas répondu en série à plusieurs message comme ça ?