Petit nouveau et Gros doute.... besoin de conseil svp


#1

Bonjour a tous,

Je reviens sur FSX après de longues années de standby…
Évidement je n’ai plus rien d’installer sur mon ordi d’où les nombreuses questions que je me pose. Et je compte sur votre aide pour m’éclairer.

1/ N’ayant plus FS d’installer sur mon ordi, quelle est d’après vous la meilleur version à acheter FX normal, gold, steam edition?

2/ Je n’ai également plus de joystick du coup a votre avis lequel serait le mieux pour avoir le plus de sensation. J’hésite entre deux mais peut être en avez d’autre en tête :
- Le Saitek Pro Flight X-56 Rhino H.O.T.A.S.
- Le Saitek x52 pro
- Ou un Saitek Pro Flight Yoke

3/ Quel sont d’après vous les addons indispensables pour commencer. (Scènes, avions, utilitaires)

4/ Sachant que j’ai un budget global d’environs 500 euros pour la totale. je sais que cela ne parait pas beaucoup pour la plupart des passionnés d’aviation mais c’est un débout.

5/ A la base je voulais reprendre l’école de pilotage de FSX mais comme FSX steam édition est en anglais existe il des tuto complet pour apprendre a voler?

6/ Est ce que s’inscrire a l’école de pilotage de IVAO est utile?

En espérant que vous allez pouvoir m’aider et m’éclairer dans tous ces details qui me trottent dans la tête.
Si j’oublie des choses n’hésitez pas à m’en faire part.

Bon vol a tous


(Richard) #2

Bonjour et bienvenue.
Si tu as vraiment du mal avec l’anglais, oublie FSX. La version dvd n’existe plus et celle de Steam est une calamité en cas d’ajout d’addons.
Pour des leçons avec instructeur en français, il y a FLIGHT SCHOOL de Dovetail qui est basé sur FSX avec un coeur en 64bits. Tu peux choisir les langues. Par contre, pas possible d’ajouter des addons.
Les autres simus compatibles français sont Aerofly FS II et X-Plane 11. Je crois qu’ils ont un mode tutoriel pour l’apprentissage du pilotage mais c’est à confirmer.


(Richard) #3

Pour ce qui est du budget, vaut mieux du haut de gamme d’occasion que du neuf à petit prix


#4

Pour Flight School de Dovetail, malheureusement, ca va être un peu tard:


(Jean-Louis) #5

Bonjour,

Bienvenue à toi sur le forum.

Je rentre de vacances, pas encore eu le temps de vérifier pour le module d’apprentissage sur Aerofly2, mais je regarde cela au plus vite et te tiens au crt.

Bons vols d’apprentissage en autodidacte en attendant :relaxed:


#6

merci de toute vos reponses. Merci jean Louis j’attends avec impatience merci


(Henry) #7

Pour le joystick, c’est question de gout. Si tu prends le Pro Flight Yoke, il faut à mon sens la manette de gaz qui va avec


(Jean-Louis) #8

Bonjour Syran06,

AeroflyFS2 possède bien une “école” de pilotage. La voix de l’instructeur est en anglais, doublée de messages écrits. Je ne l’ai pas vraiment testée, si ce n’est pour pouvoir te répondre. Apparemment, vue extérieure uniquement pour la première leçon, très courte, qui consiste à repérer les ailerons et essayer leur action sur l’axe de roulis. Tu découvriras la suite par toi-même :slight_smile:

Flight School de Dovetail propose des leçons en français, je me suis amusé à effectuer quelques leçons pour voir, c’est plutôt bien fait et tu es dans le cockpit d’un Piper Super Cub, donc plus simple comme instrumentation, il reste l’ULM :wink:. Par contre, si l’info retransmise par LeTrinquet est avérée, tu marques dommage… Sur mon ordinateur, ça fonctionne bien en tout cas.

Voilà, j’espère avoir éclairé quelque peu ta lanterne. Ceci étant dit, le mieux en simulation est de te lancer toi-même, en autodidacte : tu ne risques pas trop de casse, sinon virtuelle. Choisis un avion basique (C172 en général dans la plupart des simulateurs, avec cockpit en version VFR). Tu peux aussi paramétrer le degré de réalisme de plusieurs éléments de ton appareil. Et, comme les pionniers des temps héroïques de l’aviation, tu connaîtras la satisfaction de découvrir peu à peu les secrets du vol :joy:

Plus sérieusement, nous sommes nombreux sur ce forum à pouvoir modestement te donner un coup de main si nécessaire. Autre option : plonge-toi dans un manuel de pilotage de base, ça se trouve facilement dans toutes les bonnes librairies ou sur le net. Et surtout, lorsque tu pilotes au début, tâche de ne modifier qu’un seul facteur (ou paramètre, ou réglage) à la fois, histoire de bien comprendre la conséquence de chaque action.

Je te souhaite de nombreux vols sans trop de casse !

Cordialement,

Jean-Louis


#9

Merci bcp pour cette réponse…
La base de la base il me semble l’avoir pour avoir volé plusieurs fois avec mon père en réel et sur fs.
Je voudrai pofiner mes connaissances en thermes de vol IFR etc…
Dans un premier temps je vais tester l’école de pilotage d’aerofly2 puis on verra pour passer sur P3D doucement.


(Jean-Louis) #10

Bonsoir,

Les didacticiels de pilotage de nos simus concernent principalement le B.A. BA du pilotage. Pour t’initier à l’IFR, rien de mieux qu’une méthode bien écrite par un pro de la formation. Pour ma part, j’aime la navigation à l’ancienne, celle où il fallait visualiser les trajectoires dans la tête, faire coïncider deux gisements de VOR en s’aidant le cas échéant des DME pour trouver les points de navigation. Plus simplement, utiliser basiquement les VOR pour joindre un terrain de départ à celui de destination, gérer les rapprochements (TO) et les éloignements (FROM) sur une radiale donnée, et évidemment effectuer de belles approches grâce à l’ILS, voilà de mon point de vue la quintessence du plaisir de voler en IFR : lorsque tu as effectué un vol dans la couche (ou au-dessus) du départ à l’arrivée, quel satisfaction de percer juste au-dessus de la piste, dans l’axe et à la DH (altitude de décision pour une éventuelle remise des gaz si le terrain n’est pas visible à ce moment-là) !

Pour cela, une fois les principes de base de l’utilisation du VOR assimilés, il n’y a que l’entraînement :wink:

Je te souhaite d’avoir la patience de persévérer, tu ne seras pas déçu !

P.S. Je ne dénigre en rien les moyens actuels de navigation qui sont, dans le contexte surchargé de trafic aérien que l’on connaît, une nécessité pour alléger la tâche des équipages et un immense plus pour la sécurité, car des accidents liés à des erreurs de navigation, il y en a eus beaucoup dans l’histoire de l’aviation.

Cordiales salutations

Jean-Louis