No man's sky prend enfin son envol


#1

Très attendu, No man’s sky a été fortement décrié à sa sortie il y a deux ans (et à juste titre sur certains points), car loin des promesses des développeurs fourguées à coup de merveilleuses vidéos promotionnelles lors des différents E3.


(mon deuxième vaisseau en jeu)

Mais ce qui est remarquable, c’est plutôt que d’avoir lâché le jeu après quelques corrections mineures comme beaucoup de studios font, Hello Games, les concepteurs, ont travaillé dur pour l’améliorer. La dernière mise à jour “Next” de ce mois de juillet est vraiment l’aboutissement de cette volonté de se “rattraper”, ou en tout cas d’aller au bout de son développement coute que coute j’ai envie de dire.

Bref, je me suis replongé dans No man’s sky et je le trouve aujourd’hui vraiment sympa. D’autant que depuis quelques semaines, un vrai multi-joueurs est possible. Alors même si le “mal est fait” pour une partie des joueurs, je dois reconnaître qu’Hello Game a réussi à redonner de l’intérêt pour son jeu, dont les efforts sont maintenant salués (on passe de 46% d’évaluation positive globale, à 80% pour la dernière mise à jour sur Steam).


(une mauvaise rencontre)

Pour ceux qui ne connaissent pas, No man’s sky est un jeu d’exploration procédural où tout son univers spatial (planète, végétation, animaux, vaisseaux etc.) est généré aléatoirement à partir d’algorithme (comme Minecraft). Dans les faits, certaines planètes se ressemblent quand même un peu d’un système à l’autre. Il y a parfois de bonnes surprises. L’objectif principal est d’atteindre le centre de cet univers. Mais pour cela il faut récolter des ressources, améliorer son équipement, combattre parfois… survivre (en mode survie).


(et mon dernier vaisseau acquis)

c’est un jeu besogneux, les premières heures sont un peu rudes, il faut aimer prendre le temps de récolter beaucoup de ressources (c’est du farming) parfois dans des conditions difficiles, planètes toxiques etc. Mais quel plaisir j’ai de passer de planètes en planètes, de pouvoir maintenant me construire des bases, et remplir les missions qui me sont proposées. Je ne suis pas sur que j’irai au bout de la quête de principale, mais j’ai déjà près de 100 heures de jeu, juste sur les quêtes secondaires.

Si le farming ne vous fait pas peur, il est à 50% sur Steam en ce moment. (Perso, je joue maintenant sur PS4 ayant demandé le remboursement de la version Steam en 2016 à sa sortie, quand le jeu était loin d’être terminé. Ce qui a bien changé depuis, en positif).