Mes 10 plus beaux vols... jusqu'à maintenant


(Vincent BAZILLIO) #1

On me demande souvent quel est mon plus beau vol. Je suis tenté de répondre “les 1’500 ft de Central Park”. Et puis, je repense à d’autres. Des vols fantastiques et mémorables, j’ai la chance d’en avoir des dizaines en mémoire. Ils sont tous différents. Allez, je me lance. Voici une sélection de 10 parmi tant d’autres. On commence par le 10ème.

#10 VOYAGER US EN CESSNA ET EN FAMILLE


Peu importe l’endroit ou la durée du voyage. Là encore, les vols sont mémorables grâce à leur objectif : partir en vacances en famille. Quel plaisir de voyager aux commandes de son avion avec sa famille à bord et bourlinguer dans l’ouest américain aux grés des parcs nationaux et autres sites “carte poste” vus d’en haut. Tous les récits et vidéo d’un des voyages Farwest en famille à retrouver ici.

#9 BAHAMAS


Pas facile de voler dans ce décor. Mais avec Marc-Olivier, grand Jedi devant l’éternel, tout est possible ! Des vols avec des lumières et des couleurs incroyables. Des pistes larges comme des sentiers de campagne nichées entre les palmiers et à quelques mètres de la plage…

#8 MONUMENT VALLEY


Si voler dans une carte postale existe, c’est bien dans Monument Valley. Et on ne se contente pas d’y voler, on peut aussi y atterrir ! Cette fois-ci c’était en 2010 avec Bertrand. Mais on pourrait aussi aller voir celle-ci en 2008, la première fois que je me posais dans la vallée.

#7 “IS THERE AN INSTRUCTOR ON BOARD” : ARRIVEE COMPLIQUEE A VEGAS


Mémorable ? Oui ! Agréable ? Non ! Une erreur dans la Classe Bravo de Las Vegas mais un vol que je ne n’oublierais jamais. Le tout enregistré avec les communications ATC comme d’habitude. Heureusement, je suis allé ensuite plusieurs fois à Vegas, toujours en passant dans la Bravo et tout c’est bien passé, comme vous pouvez le voir ici et ici !

#6 VOL AVEC MON PERE


Inutile d’aller loin pour rendre des vols mémorables. Et peu importe la machine et les conditions météo. Il suffit d’avoir des passagers unique pour vous. C’est le cas avec ce vol.

#5 TOUCH&GO A PRINCESS JULIANA VOL


Il y a des terrains mythiques. Ceux qui font rêver tous les simmers et les pilotes… réels. Princess Juliana sur l’ile de St-Martin en fait partie. Et grâce à Frank, j’ai eu l’énorme chance d’aller faire des tours de piste en Piper PA28. Faire des touchers à Juliana vaut son pesant de cacahuètes ! Et je ne vous raconte pas le passage au dessus de la plage de Maho !

#4 MINI ROUTE LOS ANGELES SUIVI D’UN ATTERRISSAGE ONE-SIX RIGHT A VAN NUYS


Après avoir regardé le film “One Six Right”, comment ne pas avoir l’envie d’aller se poser sur la piste mythique 16R de Van Nuys (KVNY) à l’ouest de Los Angeles ? C’était en juin 2009. Une journée pendant laquelle nous avons réalisé deux vols dans ce classement des “10”. Ah j’oubliais, juste avant la 16R, j’ai fait aussi ma première “Mini Route”, la procédure VFR pour passer à 2’500 ft au dessus de LAX en contact avec “LA Tower”. Mémorable aussi ! Vous avez sur cette autre vidéo plus récente, la même procédure Mini Route, mais dans l’autre sens.

#3 TOURS DE PISTE A ST-BARTH


Encore un terrain et une piste incroyable (St-Barth TFFJ). Beaucoup de boulot à bord du Piper PA28, mais avec l’aide encore de Frank, tout est possible, car c’est le maître des lieux dans ce coin :wink: Le passage du col de la Tourmente, au raz du rond-point, la piste minuscule qui arrive devant vous comme un missile, le nez de l’avion vers le bas sous plan fort pour viser le bon point d’aboutissement, le vent, les rafales et les turbulences ! Si voler dans une carte postale existe, c’est bien à St-Barth ! C’était en 2014. J’aurais aussi pu mettre les tours de piste aux Saintes ou l’atterrissage à Baillif !

#2 VOL EN FORMATION DANS LA BAIE DE SAN DIEGO


Au retour du vol vers Van Nuys et Los Angeles, nous ne nous sommes pas arrêtés là. Toujours en 2009, deux Cessna à 500 ft dans la baie de San Diego en patrouille et passant sous les départs de l’aéroport international. Cette journée fut vraiment à marquer d’une pierre blanche !

#1 VERTICALE CENTRAL PARK


Je rappelle à tous que passer au dessus de Central Park en Cessna est commun… là-bas. Il y a même une procédure qui indique dans quel sens il faut tourner au dessus de la Statue de la Liberté. C’était en 2012 alors que nous faisions une grande boucle entre Toronto, Terre-Neuve et St-Pierre et Miquelon. Finalement, certainement mon vol le plus mémorable ?

Ce classement ne demande qu’à être chamboulé par tous les autres vols qui restent à venir ? Pourvu que ça dure :wink:


(Richard) #2

Très belle collection de souvenirs. Merci de nous en faire profiter


#3

Merci pour tous ces beaux souvenirs et ces belles images, certes inoubliables et pour toujours !

alex
:fs9: :fsx: :p3d:


#4

Merci pour cette short list. Le rêve de beaucoup de pilotes!

En te souhaitant d’en avoir encore beaucoup à filmer et à monter. Quelle chance aussi de pouvoir immortaliser tous ces moments.


(Vincent BAZILLIO) #5

Merci pour vos messages. Heureux que ces souvenirs vous plaisent !


(Jean-Louis) #6

Merci beaucoup Vincent de partager ces magnifiques moments ! Pas encore eu le temps de tout visionner, mais tu nous envoies du rêve :blush:

St-Barth doit être sacrément marquant tout de même ! (le camion sur la dernière approche ne passe pas très loin sous les ailes, non ?

Bons vols.


(Daniel SOUFFLET) #7

Salut à toi
simplement merci de faire partager à la communauté.
Je dois finir un Las Vegas de reprise des tes vols.
amicalement
Daniel


(Yvan Muster) #8

Aloha Vincent,
Tu vois j’ai une GoPro mais il me manque la licence et l’avion… alors merci de nous faire réjouir de tes vols…
Merci pour cette arrivée à KLAS avec le gros n’avion… les touch’nd go à St-Barth et Princess Juliana… tout le reste… et encore une fois bravo pour les montages… c’est vraiment trop jouissif pour un pauvre pilote virtuel que je suis :heart_eyes:


(Richard) #9

Il y a aussi l’option du drone qui filme comme le Parot mais ça devient restrictif après tous les conneries que certains ont faits


(Vincent BAZILLIO) #10

“Drone” + “Loisir” + “avion sur aérodrome” dans la même phrase, ce n’est pas une situation d’avenir.