La première fois


#1

Après l’étape du choix du club (Voir par ici), puis de l’inscription, viens le temps des grandes premières.
Ma première est bien moins prestigieuse que d’autres, voir par ici, mais c’est le genre de première qui peut rester gravé longtemps dans les mémoires.

Le premier vol, c’est un peu comme la première leçon d’auto-école quand on a à peine 18 ans.
On sait à peu près comment ça fonctionne, on a déjà vu faire, mais entre la pratique et la réalité, c’est pas la même chose.

Après une séance cloué au sol et une autre annulé cause météo, j’ai pu profiter d’une accalmie entre deux averses ce jour pour effectuer mes 40 premières minutes.
C’est le début, pas trop de boulot à faire, et toujours l’instructeur bienveillant au cas ou.

Je laisse faire la radio, le roulage et le décollage puis je prends les manettes. Même s’il ne semble pas faire trop de vent au sol, ça bouge quand même pas mal. C’est vraiment ce qui me semble le plus manquer aux simus pour vraiment être immersif, ce ballotage, cette sensation d’être tout léger par rapport aux vents.

La première fois, c’est quand même pas très compliqué. Rester droit, regarder l’horizon et maintenir un cap. Rien de bien sorcier, on attaque les virages. Savoir doser l’inclinaison, se remettre à l’horizontale à temps, ni trot tôt, ni trop tard. Même si c’est pas bien compliqué, c’est différent de FS, les repères ne sont pas les mêmes et les forces à exercer sont très loin de ce qu’on à l’habitude dans un simu.

Voila comment on occupe quelques dizaines de minutes. C’est trop court, on recommence quand? :slight_smile:

A suivre…


Bonjour à tous d'un nouveau venu
(Vincent BAZILLIO) #2

Encore, encore !

Toutes ces premières découvertes me rendent jaloux ! Pour moi, c’est trop loin !

Reviens nous raconter tes découvertes !


#3

Merci Vincent,

La prochaine, normalement on commencera à jouer un peu avec la puissance moteur. Voir un peu l’influence sur les vitesses.
Ça parait vraiment pas très intéressant vu comme ça, mais il faut bien attaquer par les basiques :slight_smile:

Et pas de photos ce jour, j’aurais bien voulu partager certains paysages vu du haut. Mais j’étais trop concentré à autre chose :wink:


(Vincent BAZILLIO) #4

N’oublie pas que des milliers de simmers rêvent d’être à ta place. Alors “pas intéressant”… Hum, je ne suis pas sûr ! :wink:

Bien sûr ! Tu as bien d’autres choses à penser à ce stade de tes leçons qu’à profiter simplement du paysage. Tu auras tout le monde plus tard :wink:


#5

A partager et à lire, on s’entend bien :wink:


(Vincent BAZILLIO) #6

Détrompe toi ! Je suis convaincu que tes premières découvertes même basiques restent riches à partager. Présenter tout ce que tu découvres et les différences entre la simu. sur PC et l’apprentissage du vol dans un avion école me semble passionnant à partager.

J’avais tenté de faire la même chose et avait créé un blog pour cela. Il s’appelait “Du Virtuel au Réel”. C’était en 2003. L’épisode #1 a même perdu ses photos, tellement c’est vieux. S’en sont suivi 25 épisodes jusqu’à l’examen et juillet 2004.

Bon ensuite, le blog a continué à évoluer comme tu dois le savoir… humour !


#7

Super, l’occasion d’aller relire tes témoignages et tes premières!

Quand j’y repense, il y eu d’autres premières aussi aujourd’hui, le premier roulage piste herbe (premier roulage tout court d’ailleurs): Attention, évites les flaques! Pas là, c’est la piste planeur! Aie, ça secoue! :fearful:
C’est moins clair que le goudron les pistes en herbe!

Première fois aussi que j’ai été complétement perdu en l’air. Il est ou le terrain? J’avais beau regarder à gauche, il était passé à droite le bougre! Oups :kissing_closed_eyes:

En tout cas, je pense que la simu aide vraiment. Que ce soit pour le théorique ou la pratique, celui qui débarque la, sans rien connaitre doit en sortir avec un mal de crane pas possible.
Les abréviations sont légions et pas toujours facile de s’y retrouver et de savoir ordonner ses connaissances.


(Henry) #8

Hello Gauthier

Vincent à raison, profite et partage, c’est sympa pour nous qui restons au sol. Ton récit m’a rappelé avec nostalgie les souvenirs de mon premier vol en planeur. Le cable tendu derrière l’avion. le planeur qui quitte très vite le sol avant le remorqueur. Là pas de moteur, juste le bruit de l’air et un immense sentiment de liberté… Et le retour sur terre avec une petite pointe d’angoisse mais qui arrive toujours trop tôt. :cry:
Bons vols :wink:


#9

Merci de partager toutes tes émotions. Ça fait rêver :+1:


(Richard) #10

Merci pour tes premières impressions. Il ne manque plus que la vidéo gopro avec les bruitages 4K qui vont bien :stuck_out_tongue:


(Vincent BAZILLIO) #11

Plus que les bruitages, c’est l’enregistrement des communications dans le cockpit et les échanges avec les ATC qui transfigurent nos vidéos aéros !


#12

La première fois, c’est déjà il y (trop) longtemps. :confused:

Les vols des derniers jours sont très agréables. Le temps est très clément, sec et ensoleillé. C’ est une chance de pouvoir s’élever pendant quelques dizaines de minutes et de pouvoir apercevoir les autos grouiller au sol. Toujours pas de photos, mais ça finira par venir. Promis.

Sur simu, j’ai pas la chance d’avoir un vrai compensateur, je fais encore ça ‘au clavier’. Et franchement, je sais pas j’ai vraiment une fois réussi à faire quelque chose de correct. J’ appréhendais donc un peu de le faire en vrai. La bonne nouvelle, c’est que c’est infiniment plus simple. il y a un côté instinctif qu’on ne retrouve pas en simu.
Ce qui est plus compliqué, c’est le palonnier, au sol ou en l’air, il me manque clairement de la pratique. Au sol, je zigzag, je dois pas être économe en carburant… :smiley:

A suivre…


(Richard) #13

C’est comme pour la bagnole: une fois qu’on a pris ses marques, roule ma poule :slight_smile:


#14

Je ne vous oublie pas, mais la météo d’hiver étant ce qu’elle est, elle ne facilite pas la vie des petits pilotes qui doivent s’arranger pour trouver un créneau quand il fait beau et qu’il fait encore clair :slight_smile:

Je croise les doigts pour la semaine qui viens, les prévisions sont encourageantes :slight_smile:
En attendant, je vous partage une petite photo ‘clin d’oeil’, qui rappellera peut être des souvenirs de cours théorique à certains, ou juste des préparations de nav.


#15

Pour une fois, il a fait assez beau aujourd’hui.
Importante brume quand même sous 2500 pieds, mais une fois au dessus, c’est calme et dégagé. Royal

Pas de photos du vol, je préfère garder les mains la ou elles sont plus utiles :smiley:


#16

Un beau Robin DR 400 …


#17

Bonjour,

Les leçons continuent et les premières fois s’enchainent…
Je n’ai que quelques heures au compteur, mais cette chance encore de découvrir de nouvelles choses quasiment à chaque fois.

Ma première fois du jour, c’était mon premier décollage. On s’en fait tout une montagne, mais par temps calme et bon terrain, ça n’a vraiment rien de sorcier. Mais ça concrétise encore un peu plus l’avancé…
On devrait attaquer très prochainement le tour de piste, reste à voir le vol lent juste avant.

Vivement la suite! Un conseil, ne commencez pas, c’est addictif! :heart_eyes:


(Richard) #18

C’est toujours plus facile quand le ciel est dégagé et qu’il y a pas beaucoup de monde :slight_smile:


#19

Les premières fois, c’est aussi changer d’appareil alors que t’as a peine commencer à t’habituer avec un :slight_smile:

Cela reste un DR400, mais version ecoflyer moteur diesel.
La motorisation est un peu plus véloce que le 120chevaux, et l’instrumentation à bord plus moderne.

Quelques photos:


(Richard) #20

J’aime bien la visibilité des ailes basses