🛩 La formidable épopée du DR400

Loin des buzz et des teases, prenons cet été le temps de nous pencher sur le formidable patrimoine virtuel de la simulation aérienne.
J’ouvre ce topic dédié au DR400 dans lequel nous échangerons sur les généralités, les expériences, les addons qui existent et les liens pour les trouver. N’hésitez pas à intervenir pour apporter votre contribution.

*Présentation
Le DR400 est certainement l’avion de tourisme le plus emblématique des aérodromes français à coté des Cessna 170. Il est encore très présent dans la plupart des aéro-clubs français, et plus largement en Europe.
Même si certains se plaignent de sa conception vieillotte commprenant encore du bois et de l’entoilage, cet avion jouit d’une bonne réputation tant pour l’école que pour les voyages.

*Le constructeur
Ce monomoteur a été concçu et produit par la société Avions Pierre Robin, qui a été rachetée en 1988 par APEX Aviation. 10 ans plus tard, APEX fit faillite. En 2009, CEAPR (Centre-Est Aéronautique Pierre Robin) a repris l’activité « pièces détachées » pour soutenir l’activité des aéroclubs. Robin Aircraft a repris l’activité « construction d’avions » en 2012. (Les certificats de type sont détenus par CEAPR). Le premier avion a été livré, après quatre ans d’inactivité, le 16 mars 20123,4.Depuis 2014, la société commercialise le DR401, digne héritier du DR400

*Genèse de l’avion
Il est apparu en 1972 par évolution de la gamme des DR300 (DR sont les initiales de Jean Délémontez et Pierre Robin). On retrouve d’ailleurs les mêmes puissances disponibles à peu près, les différents modèles variant surtout par la motorisation, la cabine étant identique. Les modèles peu puissants, jusqu’au 120 ch, sont dits " 2+2 ", c’est-à-dire pour 2 adultes et 2 enfants (ou 3 adultes), les autres sont tous quadriplaces, le 180 ch emmenant sans problème 4 passagers, le plein d’essence et quelques bagages. La conception de l’avion est ancienne, c’est une structure en bois entoilée à aile basse en V. L’aile basse permet d’avoir une excellente visibilité. Elle est de type Jodel, très caractéristique. Il possède un train tricycle, plus facile à poser qu’un train classique.

Depuis le début des années 2000, il existe une version ‹ Diesel › économique en remplacement des traditionnels moteurs Lycoming dont la consommation devient problématique avec l’envolée du prix de l’essence aviation.

*Modèles et versions (liste non exhaustive)

Anciens modèles:

  • DR400-108 Cadet (motorisĂ© avec un Lycoming O-235-A3A de 108 ch)
    
  • DR400-120 Dauphin 2+2 (Lycoming O-235-L2A de 118 ch)
    
  • DR400-140 Major (Lycoming O-320-E2A de 140 ch)
    
  • DR400-140B Dauphin 4 (Lycoming O-320-D2A de 160 ch)
    
  • DR400-160 Major (ou Chevalier) (Lycoming O-320-D2A de 160 ch)
    
  • DR400-180 RĂ©gent (Lycoming O-360-A3A de 180 ch)
    
  • DR400-180R Remorqueur (mĂŞme moteur que le DR400-180)
    
  • DR400-135CDI (moteur diesel Centurion Thielert 2.0 de 150 ch (et sous cadencĂ© 135 ch)
    

Actuellement au catalogue de Robin Aircraft

  • DR401/120A, DR401/160A version Ecole
    
  • DR401/160A Long Range
    
  • DR401/180A, DR401/180ACS Long Range
    
  • DR401/200i Long Range
    
  • DR401/180RA, DR401/180RACS, DR401/200Ri, DR401/155RCDI versions remorqueurs
    
  • DR401/135CDI, DR401/155CDI

Pour ceux qui ont (et qui y sont toujours) sur FS9 (FS2004 un siècle d’aviation), le DR400 Regent conçu par Yannick Lavigne a été le plus connu.

On peut le trouver chez Rikoooo

Comme beaucoup, j’ai passé mon brevet de base sur le DR400 :wink:

Et effectivement j’ai aussi volé sur le DR400 (et non DR100 ?) de Yannick Lavigne (Modélisation et textures)

Rappelons que Fred Banting a programmé les instruments et Rob Young a mis au point l’enveloppe de vol. C’était aussi l’époque ou des auteurs payware (Rob Young) participaient encore à des projets freeware.

C’était l’époque ou les avions freeware pouvaient encore rivaliser avec les payware.

« C’était l’époque ou les avions freeware pouvaient encore rivaliser avec les payware. »

Tu crois vraiment que payer est toujours synonyme de qualité ?
Il y a toujours des développeurs free (y en a sur ce forum) qui font largement aussi bien (mieux) qu’un machin à plus de 30 euros… Si l’on excepte les grosses machines PMDG ou A2A, ben, le reste…
Après, si la production free s’estompe, c’est surtout par manque de motivation et de reconnaissance… pas de compétence !
Désolé, on va pas (re)faire la guéguerre free/play une énième fois… mais fallait que je le dise !
Marc
PS: Désolé Richard, c’est pas le sujet du post…

Oui, le consumérisme a plus ou moins tué le freeware. Les mecs téléchargent comme des porcs sans jamais dire ne serait-ce un simple merci. Par contre, ça n’hesite pas à raler parce que le bouton est décalé de 2 cm

1 J'aime

Je ne crois pas non plus qu’il y ait lieu de refaire le débat mais comme tu me poses la question de manière personnelle et insistante, je réponds.

Oui il y a des talents et des compétences dans la communauté free et que je respecte, pas de sujet là dessus. J’ai le souvenir d’un bel aéroport grec sorti récemment.

Après, pour les avions, aujourd’hui reproduire de manière très réaliste, ‹ study-level ›, un appareil (a fortiori complexe) demande des ressources, du temps, de l’expertise technique, de l’argent… qui dépasse les moyens de créateurs bénévoles. PMDG, A2A… et quelques autres aussi. Après il est clair que dans les payants il y a des arnaques ou tout au moins des produits qui n’en valent vraiment pas le coût pour utiliser un euphémisme. Il suffit de surfer sur les boutiques Simmarket, Just Flight, Flightsim Store… Pas besoin de faire trop d’efforts pour trouver…

Côté freeware, depuis quelques années, je n’ai pas entendu parler d’avion free ayant une renommée et une reconnaissance internationale (donc dépassant le cadre francophone ou du cercles de copains) comme ont pu le connaître le DR400 de Lavigne ou le Cessna de Fravin par exemple. Mais il est possible que j’ai raté quelque chose.

Sur X-plane il y a quand même eu de tout temps de beaux modèles d’avions en libre , y compris le DR400 mis à jour à chaque nouvelle version. C’était même ce qui dominait pour ce simulateur jusqu’à peu de temps où l’appât du gain montre clairement l’intérêt soudain de la version 11 (plus grand public que les précédentes versions) pour les développeurs paywares.

http://www.xpfr.org/index.php?body=aero_accueil&av=71

Ce modèle a été malgré lui à l’origine du DR400-180 de Lionheart commercialisé pour FSX/P3D suite à l’achat sur Turbosquid d’un modèle 3D piraté. Le litige a été réglé à l’amiable

Ah oui! maintenant que tu le dis, je m’en souviens. ça remonte à loin.

Je l’ai acheté en aout 2012, juste avant la polémique

Lors du meeting de France, début Juillet à Longvic, une patrouille de 4 avions Robin a évolué au dessus de nos têtes. La particularité ? 4 motorisations différentes :

  • 1 modèle Ă©quipĂ© d’un moteur LYCOMING de 120 CV
  • 1 modèle Ă©quipĂ© d’un moteur LYCOMING de 160 CV
  • 1 modèle Ă©quipĂ© d’un moteur DIESEL
  • 1 modèle Ă©quipĂ© d’un moteur ROTAX, qui, d’après ce que j’ai vaguement compris est plus ou moins Ă  assistance Ă©lectrique

Le Rotax est moteur qui a besoin d’électricité, mais aucune énergie pour l’hélice n’est générée par de l’électrique. A la différence d’un bon vieux/polluant/énergivore Lyco(nosaure) qui fonctionne même sans batterie/alternateur :wink:

1 J'aime

Par contre, pour le modèle diesel, j’espère qu’il a une vignette crit’air n°2 maxi, sinon, il risque de ne pas pouvoir voler pendant la canicule :rofl: :stuck_out_tongue_closed_eyes: :crazy_face: :stuck_out_tongue_winking_eye:

Ok, je sort

Si je puis me permettre, je partage mon retour d’experiences toute personnelle d’un simple pilote d’aéroclub(1)

Les +

  • La charge utile(2)
  • On en trouve partout en France
  • La visibilitĂ© grâce Ă  l’immense verrière
  • Les performances(5)

Les -

  • La verrière en plein soleil
  • Le système de verrouillage de la roulette avant
  • Ca vole pas droit(3)
  • L’accessibilitĂ© et la place disponible pour les places arrières
  • Il n’y en a pas deux de pareil(4)
  • Les 3 rĂ©servoirs qui ne communique pas(6).
  • La roulette qui se bloque… ou pas
  • L’impossibilitĂ© de vĂ©rifier visuellement le niveau d’essence(7)

(1) Un peu - de 300 heures sur DR400 Dauphin 2+2, Regent, 160 ch…
(2) Pour les modèles avec le plus gros moteur (180 ch, modèle Regent). On peut partir avec les pleins (4h50 d’autonomie sans réserve) et 4 personnes à bord grâce à sa structure légère.
(3) Il faut toujours avoir une action sur la machine (au manche surtout) même bien trimmé en croisière comparé à un PA28 ou Cessna 172
(4) Il y a tellement de variantes de la part du constructeur et de personnalisation de la part des propriétaires (au fil du temps) qu’en montant à bord d’un DR400 on va toujours se demander ce que celui-là a de différents : avionique,frein au pied à la main, 1 ou 3 ou 4 réservoirs…
(5) Surtout pour le modèle 180 hp, ça croise plus vite de quelques noeuds qu’un C172 / PA28
(6) et un sélecteur à 3 positions pour choisir quel réservoir on utilise. On a vu pire avec d’autres avions, mais là pour un avion d’aéroclub (pas de propriétaire) c’est accidentogène.
(7) Je n’ai jamais compris ce système qui soit impose dans certains conditions que je n’ai jamais rencontré personnellement - d’écraser la roulette avant pour qu’elle soit directrice. Sinon, l’avion va où il veut et il y a plusieurs sorties de pistes liées à cette conception
(8) Même s’il y a eu des tentatives de « rubans » pour mesurer manuellement (sans la gauge amusante du tableau de bord) le niveau EXACTE dans le réservoir principal. Rien n’est fait sur les 2 secondaires avant (pour les DR400 qui ont des réservoirs avants. On regarde et on estime. Au moins on voit quelque chose, mais pas de jauge manuelle non plus.

2 J'aimes

Le portage du DR400 de Lavigne sur FSX présentait plusieurs défauts. Par exemple, l’animation du mouvement des palonniers est inversée et certains instruments propres à FS9 ne fonctionnent sur FSX comme par l’horizon artificielle.
Après plusieurs années de flottement - l’auteur du modèle de FS2002 ayant disparu du monde de la simulation aérienne- des passionnés se sont retroussés les manches pour adapter le modèle sur Prepar3D4

Comme ils n’ont pas les sources, les palonniers restent inversés. Par contre, tout le reste fonctionnement parfaitement. Bien entendu, le modèle de vol reste peut réaliste aux dires des utilisateurs pilotes réels mais c’est le propre de tous les avions de la lignée Microsoft Flight Simulator

Disponible ici

1 J'aime

Hello,
Tu as certainement raté beaucoup de choses comme par exemple :
Etendard de RFN;
Mirage III ( 2 versions) de Restauravia;
Magister et Zéphyr de Restauravia et tant d’autres comme le Noratlas, l’Alizé pour ne citer que ceux là…bien sur si tu ne t’intéresses qu’aux liners…et aux appareils récents dans l’idée d’apprendre à les piloter…
Bref, ceux que je cite ont acquis une renommée mondiale et font toujours référence!
JMC

Merci pour le rappel de ce que j’ai raté gastonj.

Ayant aussi beaucoup la cote outre-rhin, c’est tout naturellement qu’Aerosoft et Joachim Schweigler ont publié un DR400 au début de la décennie avec Robin DR400 X. Cet addon est natif FSX et présente un réalisme plus poussé que celui de Lavigne.

Le modèle ici reproduit est basé sur un DR-400-140B immatriculé D-EVEM, qui vole en Allemagne. Ils n’ont pas seulement reproduit son aspect et sons, mais aussi ses caractéristiques de vols, et certaines de ses bizarreries comme le fait d’exagéramment virer sur la gauche au roulage.

Joachim Schweigler a par la suite rejoint IKARUS (devenu depuis IPACS) qui a développé la série des Aerofly FS et c’est tout naturellement que ce DR400-140B se retrouve dans AFS1 puis AFS2.

J’ai pas vu à l’époque la sortie de ce DR400 par Aerosoft. D’après les screens, le modèle 3D est bien fait et la planche de bord très fine !

Je crois qu’il était sorti à la même époque que celui de Lionheart. Comme les simmers FS sont assez communautaires (on pourrait presque les qualifier de « pateliners ») les anglais et américains ont plébiscité celui de LHT et tant pis pour le plagiat car c’est au détriment d’un mangeur de grenouille. Le DR400 d’Aerosoft a eu plus la préférence des allemands, suisses et autrichiens. Il reste assez confidentiel chez les français qui étaient pour beaucoup dans la mouvance du gratuit hérité de FS9