Google Stadia : un coup d'oeil vers le futur

(Vincent BAZILLIO) #1

Lorsqu’un géant s’intéresse au secteur des jeux vidéos, cela attire mon attention. Lorsqu’il s’agit de jeux en streaming, je suis encore plus curieux. Sans avoir sauté le pas avec Shadow (https://shadow.tech/), je me disais qu’un jour où l’autre, j’en aurais marre de bricoler mon PC. Un jour ou l’autre. C’est pas demain, mais peut-être après-demain

Alors bien sûr, avec Google Stadia on est dans le jeu pur. Celui de masse. Celui des millions de joueur. On est loin de Prepar3D. On est aussi assez loin de nos PC bourrés de périphériques et de combinaison d’écran toute plus différentes les unes que les autres. Mais cette tendance au PC virtuel où toute la puissance est dans les centres de données est réelle. Avec Stadia, on ne parle pas d’un PC virtuel comme Shadow, mais d’instances (multiCPU, multiGPU…) dynamiques qui font tourner le jeu.

Je suis séduit par le côté multi-plateformes : avec un simple navigateur, je peux accéder quelque soit la puissance de ma machine locale (smartphone, Chromecast sur une TV…) à mon “jeu” en 4K HDR, 60 fps. Shadow le fait déjà.

Je m’interroge bien sûr, sur le côté connecté-uniquement de ces technologies. Quoique que mon P3D a besoin de sa météo en temps réel :wink: Mais les fonctions comme Crowd Play et State Play font rêver si elles étaient appliquées à Prepar3D. Imaginons Crowd Play : je regarde un vol ou une session d’ATC sur Youtube en temps réel (4K, 60 fps). Et je peux prendre la place du copilote (monitoring), d’un passager ou d’un spectateur dans la tour. Avec State Play, je peux partager une situation comme une arrivée au minima pour que d’autres joueurs la “rejoue”.

Et forcément, on peut aussi s’interroger sur le modèle économique, puisque l’annonce - pour l’instant - s’est limité aux côté techniques. On verra.

La conférence complète de lancement pour les développeurs :

0 Likes

#2

En fait ça fait longtemps qu’on parle des jeux en streaming dans le milieu du jeu vidéo, d’ailleurs la prochaine génération de consoles (Microsoft, Sony) est vue un peu comme la dernière, puisqu’après nous basculerions définitivement dans le dématérialisé (hardware et software).

Sony a déjà lancé cette offre avec son PS now qui permet notamment de revenir sur des jeux PS3 sans avoir à les installer sur une PS4 ou son ordi. Google avait fait parler de lui l’année dernière en lançant dans son navigateur le jeu assassin creed odyssey.

J’y songe depuis longtemps et je vois cela comme l’avenir de la simulation puisque ça donnerait accès à des bases de données en ligne qui dépassent largement les capacités de stockage de nos ordinateurs, et donc une richesse inégalée en détails pour les scènes avec des perfs bien meilleures si le débit suit.

Mais j’y vois aussi un très gros bémol, cela demande un très haut débit constant et on connait aujourd’hui le coût énergétique que cela engendre. Dans les faits et vu les problèmes environnementaux qui nous tombent dessus, je ne suis pas sûr que ce soit viable pour la planète sur le moyen/long terme.

0 Likes

(Richard) #3

Le tout déporté sur cloud est en perte de vitesse ces dernières années

0 Likes

#4

On revient au mainframe, quoi… mais avec internet au lieu d’un réseau local… :confused:

Comme dit plus haut, ça me paraît insensé ! C’est énergivore à souhait. C’est en local que tout ça doit tourner, et limiter les accès réseau au strictement nécessaire (comme la météo temps réel ou tous les aspects collaboratifs).

En plus, économiquement, ce serait jackpot pour les éditeurs puisqu’on louerait le jeu puisqu’on paierait à chaque utilisation !..

0 Likes

(Richard) #5

Cela me rappelle l’histoire des CPU dont on tablait sur des fréquences au dela des 5 GHz et que c’était l’avenir. Tout comme l’histoire des télés et films en 3D qui devaient remplacer ce qu’on a maintenant

0 Likes

(Jean, d'Oran) #6

moi, ça me fait penser à >> ça <<

0 Likes

#7

Je me disais exactement la même chose, j’allais répondre juste cela: “ready player one?”

0 Likes

#8

j’en entendais parler depuis plusieurs années, maintenant ça va se faire.

il reste à savoir si cela reste valable, rentable pour les joueurs :exclamation:

1 Like