Farwest'18 : voyage de folie en C172


(Vincent BAZILLIO) #1

“Farwest” est devenu le nom générique de voyage de pilotes français, souvent simple PPL d’aéroclub, aux Etats-Unis. C’est juste une bande de copain, qui accorde son agenda et décide de se retrouver ensemble pour voler dans des décors de carte postal. Le Farwest 2018 vient de se terminer (du 17 au 28 avril). Je suis encore aux US et certains nous ont suivi sur Facebook (la page Farwest’18 est ici : Farwest’18 - Accueil | Facebook)


Avant de partir, nous nous coordonnons : Antoine, Christian, James et votre serviteur lors d’un réunion en ligne. James vit et travaille aux US. Tous les autres sont parisiens.

Bien sûr, j’ai utilisé aussi le simulateur pour me “remettre dedans”. A coup de phraséo US et de l’environnement (Orbx SOCAL). Un Cessnouille, l’ATC par défaut (légèrement modifié par EditVoicePack) et la météo réelle, mon iPad connecté à mon P3D avec Foreflight, je me suis (re)entrainé.

Voici la route finale réalisée :

17h30 de vol. Si tu veux la voir sur SkyVector, voici le lien : SkyVector: Flight Planning / Aeronautical Charts

… et les étapes :

  • KMYF : San Diego, CA (Montgomery Field)
  • KSEZ : Sedona, AZ
  • KFLG : Flagstaff, AZ
  • KPGA : Page, AZ
  • UT25 : Monument Valley, UT
  • KSGU : St-Georges, UT
  • KLAS : Las Vegas, NV (McCarran)
  • KCNO : Chino, CA
  • KSMO : Santa Monica
  • F70 : French Valley
  • KMYF : San Diego, CA (Montgomery Field)
  • KAVX : Catalina, CA
  • KMYF : San Diego, CA (Montgomery Field)

Le plus gros challenge que nous avons rencontré et qui n’est pas facile à reproduire et sentir dans Flight Simulator est l’altitude densité. Au départ de Flagstaff, malgré un départ matinal, nous avions une altitude densité de 8’500 pieds pour un terrain situé à 7’014 pieds. En clair, même si le terrain est physiquement à 7’014 pieds, la température et les conditions du jour fond que ton moteur va être à 8’500 pieds. Et pour décoller, un moteur à piston comme celui qui équipe les Cessna/Robin/Piper d’aérclub va avoir besoin d’être “finement” mixturer dès le point d’arrêt. Sinon, ça n’accélérera pas et ne montera pas. Pour le reste, grand CAVOK avec juste un peu de vent de ci de là.

17h30 de vol, 102 us gallons d’AVGAS acheté, $102 de frais de parking (parce que nous avions choisi volontairement des FBO “chers” à Santa Monica et un terrain cher à Las Vegas McCarran. ), et un total de location de machine de $1620 pour N4975F, Cessna 172 de 180 ch…


(Vincent BAZILLIO) #2

1ER JOUR : DEPART DE SAN DIEGO (CA) POUR SEDONA (AZ) ET FLAGSTAFF (AZ)


“Bidon plein, coeur léger” comme dit l’adage. On fait les pleins depuis San Diego, Montgomery (KMYF), notre base et celle du club Plus One Flyers où je suis membre.
Notre avion est un Cessna 172M, mis à jour par un STC d’un moteur de 180 chevaux et d’une hélice grand pas. Un second STC monte sa charge utile à 1156 kg.
Mais seulement 40 US Gal d’autonomie (4 heures)


Le second équipage a choisi un Piper PA28 tout ce qu’il y a de plus classique. Antoine, à droite, est PPL de la région parisienne et déjà Farwest’ien de 2016.
James, à sa gauche, est américain et CPL/IR de Detroit. Il ne connait pas du tout l’ouest américain :wink:


Nous voilà donc, tous les 4, prêts au départ de San Diego pour notre petite boucle.


Zéro papier dans le cockpit avec l’application Foreflight (+récepteur météo/TFR/NOTAM). 2 x iPad. 1 x iPhone. 1 x Android.


En route vers Sedona (KSEZ). 1ère branche de Farwest’18. Après le départ vers l’est de San Diego, on trouve rapidement du désert.
Le lac salé et au nord en haut à gauche de l’image, on trouve Palm Springs.


La plus longue branche. 2 heure 45 min de ligne droite dans un joli paysage.


Vue du cockpit du Cessna N4975F. Instrumentation classique à aiguille. Pas de Fuel Flow. 1xGarmin GNS430 et seconde radio Bendix. 2xVOR, 2xILS (pas indispensable pour moi qui ne suis que VFR).
Beaucoup de caméras pour garder des souvenirs. Une Drift vers l’avant et 2 x GoPro de chaque côté, en plus d’une autre GoPro pour faire des photos.
Mon iPad mini est fixé au volant du Cessna avec une fixation Ram Mount.


L’application Foreflight sur iPad nous averti qu’il faut prendre l’AWOS (répondeur automatique météo qui donne la pression et le vent notamment) et indique la fréquence à écouter.


Arrivée à Sedona. Voilà, le vent arrière main gauche 21. On est en auto-information, le terrain n’est pas contrôlé et les reliefs sont très proches.
Cela fait partie de la magie du spectacle.


Finale piste 21 à Sedona (KSEZ). Je me suis forcé à faire des approches pas plate et plutôt pentue. Plutôt pas mal réussi mon coup ici à Sedona, mais aussi plus tard à Catalina.


Le 75F stationné sur le parking principal de Sedona. Il va nous attendre. Nous allons déjeuner en ville en prenant une voiture de loc, loué $10 de l’heure pour les pilotes.
Parfois les FBO proposent gratuitement des Crew Car pour les pilotes de passages. On en aura une gratos à Chino, plus tard.


Quelques minutes après nous, le Cherokee se pose et nous rejoint au parking.


Voilà l’effet que cela fait, lorsqu’on se pose pour la 1ère fois à Sedona :wink: Antoine est au 7ème ciel !


Christian devant le 75F. La lumière commence à être sympa. Avec son “vrai” appareil photo, il nous fera certainement de superbes clichés !


Puis après avoir déjeuner à Sedona, nous repartons en faisant un grand virage sur la gauche pour FlagStaff à 30 min de vol à peine.
On a beaucoup de mal à monter à cause de l’altitude densité.


L’application Foreflight sur iPad, connecté à un petit récepteur (Stratus) permet de voir les traffics ADSB. On voit donc, notre départ de Sedona et le Cherokee
du 2ème équipage (N4255T) décoller derrière nous. Il aura de meilleures perfos et fera un départ par le vent arrière main gauche. Nous ferons plus large.


Long virage, après le départ piste 21 de Sedona et le regard enchanté par le paysage.


La lumière de fin de journée commence à être exceptionnelle. Au revoir Sedona, on revient demain en voiture pour se promener !
Parce qu’on a pas trouvé d’hôtel abordable à Sedona, nous montons de quelques kilomètres pour Flagstaff et notre Airbnb.


Nous voilà en dernier virage pour FlagStaff KFLG. Le terrain est très haut (7014 pieds = 2137 mètres)… par défaut. La chaleur ne vas pas du tout arranger les choses.


Courte finale piste 3 à Flagstaff (KFLG). Belle lumière et beau cadre, n’est-ce-pas ?


Et commence le cérémonial du rangement de la machine et de la sortie des bagages. Il nous reste à prendre la voiture de loc et nous diriger vers notre AirBnb.


(Henry) #3

Superbe reportage
Merci Vincent de nous faire partager ces magnifiques moments


(Vincent BAZILLIO) #4

2EME JOUR : OFF=SANS AVION. PROMENADE A SEDONA (AZ)

Nous sommes posés à Flagstaff et avons prévu de ne pas voler aujourd’hui. Avec la voiture de location, nous descendons donc de Flagstaff vers Sedona. Nous allons profiter du paysage, tranquillement, pour nous promener à pied. Journée OFF comme on les appelle en Farwest.


Du ciel le paysage était à couper le souffle. Du sol, c’est un peu pareil et Christian ne résiste pas à dégainer l’appareil photo.


Les 4 Farwestiens (de gauche à droite) au pied de Cathedral Rock : votre serviteur, James, Antoine et Christian.
Si vous voulez en savoir plus sur la petite promenade "Cathedral Rock trail : Hiking Sedona: Climbing Cathedral Rock Trail • Outbound Adventurer


Comme bien souvent, pour la tranquillité de tous, il faut rappeler que les Drones sont interdits de survol parce le terrain de Sedona (KSEZ) est tout proche !


Et on ne peut s’empêcher de lever le nez dès qu’un avion passe. Et il y en a plein qui décollent ou atterrissent à Sedona (KSEZ) tout proche.
Beaucoup de Jets d’affaire, car ce jour-là, le sénateur McCain (natif de Sedona) organisait son forum annuel


On va tout là-haut.


Du bleu, du vert et du rouge. Les couleurs à Sedona sont exceptionnelles.


Nous sommes en admiration devant le paysage.


La montée va être rude ! :wink:


A mi-hauteur… toujours en admiration.


Certains passages de la montée de Cathedral Rock sont un peu tordus :wink:


Photo souvenir


Au sommet de Cathedral Rock : ne saute pas Antoine ! A pied et en gravissant cette petite mesa, l’altitude se fait ressentir (6’684 pieds / 2037 mètres)


La vue depuis le “sommet” de Cathedral Rock


De retour au pied de Cathedral Rock, le long de Oak Creek river, le pic-nic à l’ombre est le bienvenue !


Les couleurs sont époustouflantes


Après l’effort, le réconfort ! L’un de mes glaciers préférés : ColdStone : https://www.coldstonecreamery.com/


(Henry) #5

Une bien belle ballade.
Une question Vincent.
J’ai SOCAL et KSEZ d’ORBX ainsi qu’ AS pour P3DV4.
En finale 21 à Sedona j’ai systématiquement des turbulences, quel que soit le jour et le temps.
C’est pareil dans la réalité?


#6

J’ai suivi vos aventures sur le facebook :slight_smile: Merci du récit et des partages!


#7

C’est superbe ! ! ! Merci


(Vincent BAZILLIO) #8

Merci à tous pour vos messages !

En réalité, il y a sur la 21 cette petite colline et ce trou qui doivent former une jolie perturbation pour le vent. Peut-être qu’AS en fait trop et détectant ce relief force sur les turbulences ? Tu es sûr que ce n’est pas non plus un trafic devant toi à chaque fois ? Car AS peut aussi rajouter des turbulences de sillages, et sur ce point je trouve qu’il en fait parfois un peu “trop”.

Je ne m’y suis posé moins d’une petite dizaine de fois, donc mon expérience est limitée. Parfois c’est très sport avec des rabattants, parfois comme la semaine dernière calme. Mais j’ai aussi appris à prendre cette piste de haut avec un plan fort pour garder de l’énergie (hauteur=énergie). Depuis quelques temps sur ces pistes-là, comme à Monument Valley quelques jours plus tard, j’ai volontairement des plans forts, pas comme cette fois-ci en 2011, à partir d’1min20s en C182 :


(Vincent BAZILLIO) #9

3EME JOUR : FLAGSTAFF VERS PAGE ET MONUMENT VALLEY

Après la journée OFF à Sedona, les ailes nous démangent et nous nous organisons pour monter vers Monument Valley. Le temps de trouver une chambre, euh… une Cabine pour nous 4 au Gouldings Lodge (plus de place dans le second hôtel de la vallée “The View”), de préparer la nav. et nous échangeons quelques messages avec Antoine G. (d’Heading West à Los Angeles : Heading West - Aéroclub en Californie, location d’avions et balades aériennes à Los Angeles). Justement, il se trouve du côté de Page et Marble Canyon avec son client. Il s’échafaude alors l’idée de se retrouver en vol pour faire un vol en patrouille et des photos. Voilà un plan de Farwest’iens ! Monter au Grand Canyon, faire un vol en patrouille à 3 avions, se poser à Page pour refueller et filer à Monument Valley pour y passer la nuit. Quel programme incroyable, nous nous concoctons !


Le cérémonial des Farwestiens se dirigeant leur machine le matin (Flagstaff)


La route vue par Foreflight entre Flagstaff et Page et en passant par les corridors obligatoires pour traverser/survoler le Grand Canyon.


On ne passe pas où on veut et à n’importe quelle altitude. Des corridors sont délimités et séparent les trafics commerciaux (vols touristiques pro) et l’aviation générale. Pour les altitudes vers le nord c’est 11’500 ou 13’500 pieds et en allant vers le sud, c’est 10’500 ou 12’500 pieds. Oui, c’est vachement haut.


La montée vers 11’500 ft est lente car il ne fait pas très frais et les moteurs à piston peinent. Le PA28 se rassemble sur le Cessna au dessus du Grand Canyon alors que passons dans le Zuni Point Corridor (à voir sur Skyvector.


Le GNS430 du C172 N4975F indique les trafics TIS et on voit le Cessna d’Heading West et le Cherokee


Les décors sont monstrueux pour un vol en patrouille !


Voilà le Cessna d’Heading West qui rassemble sur le Cherokee au dessus d’un Horseshoe de Marble Canyon


Le Cardinal d’Heading West sur notre droite


Le Cherokee sur notre gauche


Le Cessna et le Cherokee vus depuis le Cardinal d’Heading West (1/5)


Le Cessna et le Cherokee vus depuis le Cardinal d’Heading West (2/5)


Antoine G. shoot le Cessna 172 N4975F du dessus et au dessus de Marble Canyon


Le Cessna et le Cherokee vus depuis le Cardinal d’Heading West (3/5)


Le Cessna et le Cherokee vus depuis le Cardinal d’Heading West (4/5)


Le Cessna et le Cherokee vus depuis le Cardinal d’Heading West (5/5)


Le N4975F shooté en solo. Merci encore à Antoine G. pour les splendides photos !


Le Cherokee N4255T shooté, lui aussi, en solo.


Splendeur des canyons avec les tous petits avions.


James & Antoine à l’arrivée à Page. La banane sur leur visage semble indiquer qu’ils ont apprécié leur vol !


Tous les équipages sur la photo (de gauche à droite) devant les avions: votre serviteur, Antoine, James, Hugo, Antoine & Christian


On saute dans une voiture de location pour jeter un oeil au Horseshoe Bend de Page


Une autre vue du célèbre Horseshoe bend de Page


Le Selfie de Farwestiens à Horseshoe bend


Le vol d’après ? Dans la même journée : Monument Valley. Gentlemen, à vos machines !


Départ de Page. Forcément on en prend plein les yeux avec le lac Powell.


Promenade dans Monument Valley avant d’aller se poser à Goulding (UT25)


Ça rigole pas dans le cockpit ! On est submerger par les images !


On a l’impression de voler au dessus d’une maquette avec les ombres qui s’allongent et le soleil qui se couche.


Christian va nous ramener des photos de folie !


Et puis, il faut aller se poser tout de même ! Dernier virage pour la piste 16 à UT25 (Gouldings Lodge). Le terrain privé des indiens Navajo.


Courte finale piste 16 à Goulding Lodge (UT25). Là, on voit bien que la remise de gaz est compliquée


Le selfie des 4 Farwestiens posés à Monument Valley !


Les 4 Farwestiens vus par la Garmin Virb qui filme vers l’avant depuis le Cessna


La nuit tombe et nous avons du mal à quitter le parking de Goulding (UT25)


Bonne nuit au N4975F à Monument Valley (1/2)


Bonne nuit au N4975F à Monument Valley (2/2)


On sécurise et on attache les avions pour la nuit. Nous sommes passés au supermarché du coin pour acheter des lanières à fixer à des lignes au sol. Les coups de vent peuvent être violents à Monument Valley comme l’indique les consignes locales : Airstrip Information | Gouldings At Monument Valley


Avant de sauter dans la navette du Gouldings Lodge qui va nous amener à notre cabine (que l’on devine derrière). On gardera un oeil sur les machines depuis notre terrasse :wink:


(Richard) #10

Vraiment chouettes ces moments que tu partages avec nous. Merci Vincent


(Henry) #11

Avec un peu de retard, merci pour la réponse sur KSEZ Vincent.
J’ai effectivement constaté les rabattants. Pas de turbulence de sillage car j’étais avec un trafic AI à 0 (vol réseau) et le seul dans le secteur.
Et merci encore pour le reportage. C’est superbe.


#12

Merci Vincent pour ces photos et vidéo MAGNIFIQUES.


(Yvan Muster) #13

Merci vincent de m’avoir fait découvert Sedona… j’en peux plus d’atterrir sur cette colline et de faire des tours de piste avec la scène d OrBX… trop bôôô :slight_smile:


(Vincent BAZILLIO) #14

4EME JOUR : MONUMENT VALLEY VERS LAS VEGAS EN PASSANT PAR ST-GEORGE


Au réveil…


Les avions ont-ils bien dormis dans ce paysage ? Le proverbe s’applique bien ici : “1 km de route de mène nulle part, 1 km de piste vous ouvre le monde entier”


On va charger les machines


Le traditionnel Selfie au départ. Le cadre est incroyable. Nous hésitons à partir.


Pas grand monde en l’air autour de nous à Monument Valley évidement ! Des trafics commerciaux à 30’000 pieds détecté par le récepteur Stratus et affichés par l’application Foreflight


Les pieds sur les freins… pleine puissance… on regarde les tours… on mixture… puis on lâche les frein et l’avion accélère sur la piste


On quitte le parking après avoir déroulé la check avant-décollage. La vue est pas mal, non ?


On repasse à côté de Page et lac Powell. Et les couleurs redeviennent folles.


Nous avons encore la chance d’avoir des paysages de folie sur cette branche normalement ennuyeuse :wink:


C’est tout droit… On navigue juste au dessus de la ligne de démarcation entre les deux états Utah au nord et Arizona au sud et nous allons dans le Nevada !


J’ai trouvé un autopilote ! C’est Christian qui pilote l’avion sur cette branche


L’équivalent de la carte VAC en France pour le terrain de St-George (KSGU)


Finale à St-George, KSGU


Au parking de St-George. Tout le monde refait le plein.


Puis, nous déjeunons et une petite sieste s’impose avant l’arrivée à Vegas !


L’altitude densité à St-George est une plaisanterie comparé à tout ce que l’on a rencontré jusqu’alors ! Le terrain est à 2’889 pieds d’altitude et aux conditions du jour, il est à 4’504 pieds.


C’est toujours sympathique d’afficher ce genre de destination sur le GPS. Après avoir appuyé sur ENT, j’aurais la distance en direct vers le 6ème plus gros aéroport des Etats-Unis.


L’arrivée vers Las Vegas. On commence à discerner le tas de trafics à Las Vegas !


Courte finale 26L à Las Vegas


Après avoir dégagé la piste la 26L en A5. Me voilà en face du terminal des appareils commerciaux !


Le roulage en entier à Vegas sur la carte de KLAS. On fera plusieurs passage avec la tour et le sol pour les traveversées de piste. Et Christian me sera bien utile car j’ai manqué 2 x de me gourer !


On a un petit peu de roulage :wink: Ce n’est pas une piste. C’est un taxiway dont on ne devine pas la fin :wink:


Nos avions au parking d’Atlantic à Vegas.


La Golfette qui va nous amener au FBO


L’entrée du FBO côté piste


Un peu de repos dans la fraicheur du salon en attendant la navette qui va nous amener à notre hôtel


Le traditionnel Selfie à Vegas


(Vincent BAZILLIO) #15

5EME JOUR : DE LAS VEGAS A LOS ANGELES, CHINO ET SANTA MONICA

Après une courte nuit à Vegas où nous avons encore géré la suite à trouver un hotel et une destination… et nous voilà de retour vers la côte pour nous rapprocher de notre destination finale. Nous jouons un peu la sécurité pour éviter d’être coincé quelque part. Nous décidons de revenir vers Los Angeles et d’aller à Santa Monica. Avant cela, pour déjeuner, nous visons Chino temple des Warbirds où nous visiterons le musée “Plane of Fame”.


La route est simple. On aura une clarance VFR de départ, certainement avec des vecteurs, puis pour éviter les zones Restricted (en prévision), nous viserons le VOR HEC, puis irons survoler Victorville (KVCV) et enfin Chino.


Nous appelons la navette du FBO Atlantic qui passe nous chercher à l’hôtel Louxor. Enfin, on met un temps fou à la trouver et elle aussi. Nous n’étions pas à la “bonne” sortie" :wink:


Arrivée au FBO, il va nous falloir payer le stationnement (40$) et l’essence hors de prix à $7.99 ! Mais c’est un choix assumé. Nous aurions pu aller sur l’un des deux autres terrains facilement accessibles de Las Vegas (North Las Vegas ou Henderson). Mais aller en Cessna à Vegas sur l’aéroport international fait partie de l’aventure du Farwest !


Côté piste. Le lineman nous embarque dans sa navette pour rejoindre nos avions un peu plus loin. La sécurité à McCarran interdit de se promener à pied.


Photo souvenir des Farwest’iens avant de mettre en route depuis le parking des petits n’avions d’Atlantic à Vegas.


McCarran est dans la classe Bravo (forcément, c’est la sienne, elle le protège) et c’est un gros terrain. Nous appelons, avant la mise en route, Clearance Delivery pour avoir notre clairance VFR de départ.
‘Cleared thru the Bravo airspace - VFR heading 240 - Radar vectors - Maintain 5’000 -Departure frequence 125.02 - Squawk 4621’


On se fraie un chemin parmi les bizjet parkés chez Atlantic


On patiente au point d’arrêt en regardant les avions se poser devant nous.


Puis, nous avons notre clairance de décollage : “Cessna 75F, trafic is an embraer on a 5 miles final, fly runway heading, wind calm, runway 1L from Bravo, cleared for take-off”


La vue vers la droite avec le terminal international.


Pas mal la vue vers la gauche juste après l’envol !


Puis rapidement, alors que je suis dans la montée initiale, l’ATC me demande de prendre le cap 240… qui va me faire passer au dessus du Strip !


La piste d’où nous venons de décoller.


Virage à gauche vers le strip.


Coup d’oeil à droite, la grande roue, le Caesar, le Treasure Island, le Wynn, l’Encore et sous le hauban le Trump. Plus loin, la Stratosphere et l’ancien strip.


Un coup d’oeil à droite vertical le Strip de Vegas… Nous sommes au dessus des fontaines du Bellagio.


Au revoir Las Vegas !


On va laisser le paquet d’avions… hein :wink:


Puis, c’est la croisière vers 8’500 ft pour aller survoler Victorville et son cimetierre/stockage d’avions, puis le bassin de Los Angeles et la descente vers Chino. Christian prend les commandes.


N4255T nous suit et nous le voyons en ADSB depuis Foreflight


Foreflight nous fait même des info trafics… bizarres


Beaucoup de désert, une bonne couverture radar et plein de routes pour nous rassurer.


Survol de Victorville (KVCV) et sa zone de stockage et de démantellement.


En voyant ça et en descendant vers Los Angeles, nous nous sommes mis à nous dire que c’était bâché à Los Angeles ! On a regardé les METAR (merci le Stratus). Ce n’était que la pollution. Blurps.


Puis nous descendons vers le bassin de Los Angeles embrumé/pollué. Ici, la verticale du terrain d’Ontario, juste quelques nautiques au nord de notre destination Chino (KCNO)


Finale 26R à Chino.


Une halte au FBO Flying Tiger, qui vaut son pesant de cacahuète.


Photo souvenir devant le panneau qui annonce le meeting aérien de Chino… le week-end prochain ! Malheureusement, nous serons déjà partis !


Après la halte à Chino, nous allons à Santa Monica. Hors de l’espace Bravo, nous allons faire une très longue finale 21 à KSMO qui va nous amener au dessus du Griffit Center et de l’Hollywood Sign. Mais pour l’instant, c’est Los Angeles dans son voile de pollution.


Nous évitons la classe Bravo en faisant gentiment tout le tour.


La trace de la route.


Griffith Center


Hollywood !!


La mégalopole de Los Angeles.


On dirait de l’autogen de Prepar3D/FSx


Longue finale 21, Santa Monica (KSMO).


A quelques secondes du toucher des roues sur la piste 21 de Santa Monica.


La voiture de location nous est amené au pied de l’avion


(Vincent BAZILLIO) #16

6EME JOUR : DE SANTA MONICA A SAN DIEGO VIA FRENCH VALLEY

On est revenu dans le plus classique… même si c’est difficile de penser que survoler Los Angeles International (LAX) en Cessna 172 (VFR, sans plan de vol) est classique. Ici, aux US, c’est normal et ça se passe tous les jours. Faire la verticale de LAX est bien l’objectif de notre journée de Farwest. Nous sommes à Santa Monica (KSMO) et nous décidons de rentrer vers notre base dans notre “journée de sécurité” de notre planning. 1 jour avant au-cas-où. On est jamais trop prévoyant. Mais l’idée n’est pas de raccourcir le séjour et libérer définitivement les machines sur le planning. On les garde :wink: C’est juste pour être de retour au terrain en sécurité. Demain est un autre jour et nous avons encore plein de bonnes idées pour remplir notre dernière journée de Farwest’18. Ah ! Une dernière chose, cette journée ne devait être qu’une journée de la verticale de LAX + un déjeuner à French Valley (terrain que je n’ai jamais pratiqué) mais les trafics du moment nous ont offert une seconde verticale sympa juste avant Montgomery Field : la base des Marines de Miramar (Marine Corps Air Station), là où a été tourné Top Gun et où se trouvait cette école à l’époque.


Aux US, on rentre assez facilement dans la zone Air Side (du côté des avions et du côté sécurisé) avec sa voiture de location pour pouvoir charger son avion avec facilité :wink:


James et Antoine chargent leur Piper Cherokee


Voilà la route prévue pour cette première petite branche. Départ de Santa Monica, survol de LAX, survol de John Wayne/Santa Anna (KSNA) et atterrissage à French Valley (F70) où un restaurant sur l’aérodrome nous attends. Miam.


Clin d’œil à la tour de Santa Monica.


Nouvelle zone des essais moteurs piste 21 (north side). “Nouvelle” car la piste vient d’être raccourcie ;( Le Cherokee d’Antoine & James est à côté de nous.


On quitte la zone des essais moteurs de cette nouvelle piste 21 (réduite du fait de la municipalité qui veut fermer le terrain)… Le Cherokee d’Antoine & James est juste devant nous.


Aligné… pleine puissance piste 21 à Santa Monica. C’est parti pour aller droit vers la mer puis un lent virage vers la droite pour monter à 3’500 pieds et passer par la verticale de SMO, puis enchainer avec la verticale de LAX. La tour de Santa Monica nous lachera juste après sa verticale.


La procédure VFR “Special Flight Rules” qui est un corridor dans la classe Bravo qui protège normalement l’aéroport international de Los Angeles. 3’500 pieds vers le sud, 4’500 pieds vers le nord. De l’auto-information sur 128.55 et l’affichage d’un code transpondeur (1201)… et c’est tout. Ah oui, il faut suivre un radial du VOR de SMO. Voilà. C’est tout. Si, si.


Coup d’œil vers la gauche dans la montée initiale, piste 21 Santa Monica… Là même où Harrisson Ford a eu sa panne moteur… et où il a visé le golf pour s’en sortir visant.


Passage du seuil, dans la montée initiale… Ne pas tomber en panne… Ne pas tomber en panne… Viser le golf… viser le golf…


La plage de Santa Monica vue depuis la gauche de l’appareil. Au loin, on devine la Marina et l’aéroport international que nous allons survoler. Cooooool.


On ne tournera pas avant la côte, comme nous la demandé l’ATC et comme il est rappelé dans les consignes locales. Passé sur la mer, on commencera notre virage vers la droite et on continuera notre montée pour revenir verticale le VOR SMO


On tourne… et on monte… Et c’est beau :wink:


Avant d’arriver sur LAX, on passe la Marina


“C’est bien LAX, là ?!?”


Verticale LAX. On arrive sur le premier doublet nord. 3’500 ft. Ca décolle et ça atterri en dessous comme si de rien n’était. Et nous, on passe en prout-prout… A ce moment on est en auto-information :wink:


Verticale le restaurant de LAX “Encounter” (malheureusement fermé). La vie est dense en dessous. On est à 3’500 ft. Tranquille. Je passe mon message radio “LA Special Flight Rules, Skyhawk 75F, over the terminal, three thousand five hundred, southbound, LA Special Flight Rules”


Sérieux pour la poursuite de la traversée des espaces de Los Angeles


Zamperini (KTOA) en bout d’aile. Au moins, vue la densité de terrains dans le coin, on sait où passer un mayday mayday mayday :slight_smile:


Le port de Los Angeles, sous le hauban le Queen Mary (qu’on ne voit pas donc… Joli choix de photo, Vincent, bravo) et la plage de Long Beach.


Sur la gauche, c’est une ville à perte de vue… Le bassin de Los Angeles dans la pollution.


En route vers French Valley (F70) vue depuis le cockpit


Sunset Beach et Huntington Beach


L’ATC nous demande de monter pour passer John Wayne / Santa Ana (KSNA)


John Wayne / Santa Ana (KSNA). C’est là qu’Harrisson Ford s’est posé par erreur sur le taxiway :wink:


En descente vers French Valley (F70)


Intégration par la verticale, à l’altitude du tour de piste, puis entrée dans le vent arrière main gauche piste 18


Les avions sont parkés à French Valley ? Allons maintenant déjeuner !


Allez, les garçons ! Arrêtez de regarder les avions et venez déjeuner !


Finalement, la route réalisée Santa Monica -> F70. On voit bien le départ avec la boucle vers la droite pour atteindre l’altitude du transit dans le corridor “Los Angeles Special Flight Rules”


Après le déjeuner, la route prévue pour cette deuxième branche : départ de French Valley (F70), Palomar (KCRQ) ou la côte et une arrivée par le point de report VFR Mount Soledad (VPSMS à l’ouest) de Montgomery Field (KMYF). L’ATC et l’envie en décidera autrement.


Equipage de choc dans le Cessna 172 N4975F. En demandant le Flight Following, l’ATC nous retourne un “Cleared thru the Bravo Airspace”. Ni une, ni deux, je demande confirmation car nous ne souhaitions à l’origine que du suivi VFR le long de la côte et l’entrée classique VFR par Mount Soledad (“VPSMS” = point d’entrée VFR à l’ouest de Montgomery) pour éviter et contourner la classe Bravo de la base militaire de Miramar. Mais avec cette clairance “Cleared through the Bravo Airspace” sous-entends qu’on va pouvoir faire tout droit… et passer par la verticale de Miramar MCAS pour descendre rapidement dans le vent arrière des pistes 28… et en fait 23 (mais c’est une autre histoire). Deux verticales de terrains sympas dans la même journée ! Voilà une journée classique de Farwest !


Verticale Miramar (KNKX) avec à droite les V22 Osprey…


… et à gauche les F18.


Miramar à 2’500 ft… repris par l’ATC car j’avais mal compris un “Cancel Altitude restriction” qui n’en était pas un. Du coup, j’étais descendu pour le plaisir de voir Miramar, mais j’ai été repris par l’ATC qui m’a rappelé que ce serait bien que je reste à 2’500 pieds jusqu’au Freeway (San Clemente Canyon fwy) qui est la limite à partir de laquelle je serais avec Montgomery. Je me suis excusé en le quittant et en passant avec la tour de Montgomery et j’ai eu un “No problem, sir” en réponse.


Après la verticale de LAX, nous voilà dans la même journée avec la verticale de la base aérienne des Marines de Miramar (KNKX)


La trace GPS du vol où on a fait “tout droit” avec la verticale de Miramar (KNKX). L’autre équipage dans le Cherokee est passé par Mount Soledad :wink:


Voilà ! On a fini notre boucle de Farwest ! On a ramené les avions sans aucun dégât, on en a pris plein (plein) la vue et tout cela en toute sécurité ! Quel périple ! Quel bonheur !


Ca, c’est la vue de notre terrasse de notre AirBnB. Oui, on voit la baie de San Diego, Point Loma au loin, la base militaire de North Island avec sa piste et ces hélicos et au premier plan c’est bien l’aéroport international de San Diego ! Un appart spécial pour les Farwest’iens ! On a dégainé la radio portable et Flightaware et on a mis du temps avant de se dire qu’il faudrait peut-être diner et voir ce qu’on va faire comme vol demain, hein ?!


A peine arrivé dans l’appart, personne ne s’installe, mais tout le monde squatte la terrasse et matte les avions !


“Hey Christian, tu viens nous aider à monter les bagages !” ;)))


#17

Bonjour Vincent. C’est magnifique. Bravo !


(Vincent BAZILLIO) #18

7EME ET DERNIER JOUR : CATALINA POUR LE DERNIER JOUR

Nous sommes rentrés hier à San Diego par sécurité. Et même s’il y a la traditionnelle couche nuageuse au dessus de San Diego ce matin, aujourd’hui les TAF prévoient que tout cela va se lever. On ne va donc pas rester là, à regarder les avions de KSAN se poser. Je ne sais pas pourquoi, mais les 3 autres Farwest’iens n’ont qu’un mot à la bouche : CATALINA ! Comme un complot, d’un seul homme tout le monde veut aller déjeuner à Catalina, l’île en face de Los Angeles. Et bien, allons donc à Avalon (KAVX) pour le dernier jour de Farwest’18.


On ne peut pas dire que la route soit très compliquée. Le Challenge est de partir vers l’ouest dans les bouts de Bravo en dessous de 1’800 ou au dessus de 3’200 pieds par le mont Soledad et de ne pas se retrouver trop au milieu de l’eau. Parce que le Pacifique est froid même si le moteur ne sait pas qu’il mouline au dessus de l’eau, lui. Ca donne donc un truc du genre KMYF - VPSMS - OCN (le VOR) puis direct KAVX. Après tout, pourquoi faire simple alors qu’on peut faire compliqué.


Avant le dernier départ :wink:


On ne peut pas vraiment non plus que les espaces aériens à Montgomery soient des plus faciles non plus. Entre les trafics et les deux classes Bravo de Miramar au nord et de San Diego Intl au sud, il y a plein de moyens de faire des bétises là-dedans !


Et ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de trafics dans le coin ! On est juste un vendredi matin.


Les plages de La Jolla dans le nord de San Diego


Vision très Californienne


On suit la côte… à porté de planner pour… la panne moteur.


Del Mar Race Track


Un banc de nuages bas résiduel entre les iles et la côte Californienne


Foreflight nous prévient qu’il serait bon que l’on prenne l’ASOS (répondeur automatique météo)… ce qu’on a fait il y a bien longtemps !


Descente sur Avalon. Là, on a pied donc on peut descendre :wink:


Les couleurs sont sympas sur la côte vue du ciel


Arrivée par la verticale pour rejoindre le vent arrière 22. La piste semble en bonne état… En fait, pas trop :wink:


Ch’tit nuage de rien du tout en finale 22


Le plan, l’axe, la vitesse…


Courte finale piste 22 à Avalon/Catalina. Airport in the Sky. Un trou à chaque extrémité et une piste qui monte.


Il y a des icônes à Catalina comme ce hangar


Au point d’attente 22. Le Cherokee est juste derrière. Un Tri-Pacerle suit et un 172 se pose sur la 22. On se croirait sur Flight Simulator !


Allez, je m’aligne tranquillement dans le sens de la montée, mais le vent ne fait pas douter sur le QFU à choisir.


La trace GPS de la route retour, on est trouillard ou prévoyant car on aime bien la côte hein :wink:


Joli trait de côte de Catalina, n’est-ce-pas ?


On a passé un temps fou à trouver/contacter le bon SOCAL qui voudrait bien s’occuper d’un VFR Flight Following vers Montgomery ! Tout ça pour finir par arriver dans la zone du 124.1 où c’est écrit en gros. Mais 10 min plus tôt, on était pas dans sa zone.


Il y a du monde sur notre pauv’petite route de retour de Catalina. Encore une fois, c’est le Stratus qui affiche les trafics ADSB dans l’application Foreflight.


La piste 23 est en service à KMYF. Pas de 28 aujourd’hui et la clairance depuis Mount Soledad est d’aller vers MZB VOR (Mission Bay VOR) pour rejoindre le vent arrière 23 main gauche. On fait donc un grand tour. Bizarre. Mais bon, je ne me souvient pas être passé par là et profite donc de l’extra-ball qui nous ait accordée.


On se dirige vers le VOR de Mission Bay pour rejoindre le vent arrière 23 main gauche. Ah oui ? Et pourquoi pas une base 23 main droite ou un vent arrière main droite ? Ils doivent avoir leur raison. “Moi, j’suis pas du coin”.


Coup d’œil sur Mission Bay. On devine le VOR posé au milieu du plain d’eau et un peu loin le Seaworld


Finale 23. Ce n’est pas souvent que la 23 est en service. Il a encore fallu que ça tombe aujourd’hui !


Courte finale piste 23 à Montgomery Field (KMYF)


Dernier clin d’oeil à N4975F que l’on va laisser au parking après 7 jours de promenade. On se retrouve avant… 10 ans, hein !?


Pour finir, je fais découvrir Pacific Beach aux 3 Farwestiens


Des surfeurs, un skater, des palmiers, une plage, une cabine de Lifeguard… Tous les clichés sont là et c’est bon pour James !


Les 4 x Farwestien’s posant, fièrement sur le parking de Catalina.


#19

Merci Vincent, c’est vraiment agréable de lire ce “carnet de bord” qui donne envie de voyager. De la côte ouest, je ne connais que le façade canadienne.

Si tu as quelques photos complémentaires de sites naturels, historiques ou emblématiques que vous avez pu visiter durant ce périple, je suis preneur pour les voir.


(Vincent BAZILLIO) #20

Merci !

Il y en a tellement ! Je n’en remets pas de ce périple version 2018, j’ai déjà fait une sélection ci-dessus. Mais je pourrais en remplir des pages et des pages avec les précédents Farwest (une dizaine ?) qui m’ont permis de visiter plusieurs parcs… plusieurs fois.

Dois-je présenter le Golden Gate ? :

Yosemite Park

Yosemite Park

La Sierra Nevada, vue d’en haut et plus au nord par rapport au Yosemite Park

Salt Lake City

Le Yellowstone (le plus beau parc à mon humble avis)

Cessna 182, sur le terrain de Yellowstone avec la voiture de location Cat.B à l’américaine :wink:

Yellowstone

Yellowstone

Yellowstone vu d’en haut

Bryce Canyon, génial à faire à pied (plutôt qu’à survoler)

Bryce Canyon

Bryce Canyon

Bryce Canyon

Mariposa Groove, au sud de Yosemite

Mariposa Groove

Arches Park

Arches Park

Arches Park

Arches Park

Arches Park, la carte postale

Canyon land à côté d’Arches

Canyon land

Canyon land

Canyon land

Antelope Canyon à côté de Page

Antelope Canyon

Antelope Canyon

Antelope Canyon

Antelope Canyon