De Maverick - dde de conseils pour achat Joystick


(Jean Claude) #1

ns)= ye)= Bonjour à Toutes et Tous,
Après mes romans sur le mouvement perpétuel, il faut que je change mon joystick qui est bien malade. ho)= Ceci expliquant celà.
Mis à part Microsoft dont on a du mal à trouver les produits sur Dijon malgré le nombre d’hypers et de magasins spécialisés, quel serait le choix judicieux pour un stick du style Sidewinder Precision Pro qui m’a rendu de bons et loyaux services pendant 7 ans ?
Au plaisir de lire l’un d’entre Vous :laughing:
A+ Jean-Claude
ba)=


#2

bonjour de MEYLAN .
aprés le sidewinder ,j’ai craqué pour le saitek-x45.
je l’apprécie de + en + pour le pilotage meme si le début a été surprenant au
niveau du palonnier en main gauche
voila mon impression à ce jour pour un investissement encore accessible.
bonne fin d’année.
à +
:slight_smile:


#3

Je suis en train de tester mon X 52 de Saitek, un engin qui ne laisse pas indifférent : il y a le meilleur et le pire !
Si la prise en main est d’un confort rare, la programmation est loin d’être intuitive. De plus il ne faut pas oublier que FS9 ne reconnaît que quatre axes et quelques boutons : après 3 jours de bagarre, je n’arrive toujours qu’à utiliser un seul des 5 ‘chapeaux chinois’ peut-être disponibles pour d’autres programmes ?
Quant aux 200 profils annoncés, je n’en ai touvé que 9 à ce jour, dont un seul pour FS9 (je vais proposer le mien, ce qui va doubler les performances de Saitek :smiling_imp: - en freeware, bien sûr :wink: )
Je prépare aussi un mini-test, orienté FS9, pour une info plus complète…


(Jean Claude) #4

me=) et ba)= à Vous deux.
Bon, je suis allé faire un tour à Dijon ce jour et suis surpris de ne plus trouver de Sidewinder Microsoft dans les rayons.(Un trés bon produit)
J’attend mardi prochain et les ventes déballage dans tous les magasins pour essayer de trouver mon bonheur.

En attendant, merci encore pour les tuyaux et tous mes Voeux pour l’année à venir et longue vie au Forum et libertysim.

Jean-Claude nh)= nh)=


#5

salut Oldcrow, on s’est vu chez Eric CREUZET en Avril.
Moi aussi j’ai investi dans un X52 aprés avoir KC mon X45.
J’ai le même pb pour les axes que je n’ai pas su resoudre, je les utilise de la façon suivante:
Rotary1: axe de compensation en profondeur
Rotary2: axe variation pas d’hélice
petite Glissière: Richesse mélange
Potar arrière à crans: zoom in/out
J’ai fait un profil assez complet pour du vol VFR; si ça t’interesse contacte moi par mail.


#6

Encore quelques mots sur le X52 de Saitek
Il a déjà été dit que LDLC.com livre vite et bien (et pas cher) aussi je n’ajouterai rien la-dessus pour ne pas que l’info ressemble à de la pub.
La taille du matériel est impressionnante, l’esthétique est une affaire de goût, mais comme c’est assorti à mon clavier, j’aime bien.
Le point le plus fort de cette manette est certainement son confort, sa prise en main : là, c’est vraiment subjectif, pour ne pas dire charnel ; j’adore !
On constate ensuite une pléthore de boutons, molettes et chapeaux chinois, et c’est là que les ennuis commencent. J’oublierai très vite l’émulateur de souris absolument inutilisable, et la glissière que je n’ai pas pu programmer. Saitek n’est pas fabriqué par Microsoft (ni même l’inverse), et la difficulté est de savoir qui fait quoi ; pour la programmation des profils je retiens quand même que FS9 prend la priorité sur les réglages externes, et qu’il ne reconnaît qu’un seul chapeau chinois sur les 3 présents, et pas du tout les boutons rotatifs ni la glissière…
Il faut donc se rattrapper en programmant les autres boutons, et ça ne devient intuitif qu’après un certain nombre d’heures ; quelques explications générales et quelques exemples faciliteraient la prise en main.
J’ai fini par organiser quelque chose qui correspond à ma façon de voler.
Le Mode 1 est reservé au vol à vue. Sur le manche, les axes et le chapeau étant programmés, j’ai un bouton pour faire défiler les vues et un pour les tableaux de bord ; les commutateurs sont attribués au trim, au volets et au zoom et le bouton tir protégé active/désactive le pilote auto. La manette des gaz me permet en plus (dans tous les modes) de manoeuvrer le train, d’afficher les coordonées, vitesse, FPS, etc., de faire des copies d’écran et de commander le micro pour le réseau.
Le mode 2 est orienté radio et les boutons servent à afficher le panneau radio, à choisir les fréquence, passer de veille à actif ; un commutateur me permet de régler le cap du PA (en attendant que je trouve comment régler l’OBS)…
Le mode 3… peut-être pour le GPS… plus tard : j’ai envie d’aller jouer, là !
Il reste dans le travail de programmation de nombreux points irritants. On m’annonce 200 profils disponibles : je n’en ai trouvé que 9 sur le CD, dont un seul pour FS9, et pas davantage sur le site du fabriquant. Pourquoi ne pas dire que certaines commandes ne sont pas accessibles dans certains logiciels ? Idem pour certaines touches du clavier (Impression écran, par exemple) que l’on doit découvrir soi même. Pourquoi avoir séparé le panneau de configuration de l’éditeur de profil ? (vous mettez la même sensibilité aux ailerons pour un Extra 300 et pour un DC3, vous ?). Attention, les DeadZones s’ajoutent à celles définies dans FS9 ! Et si vous n’ètes pas encore assez frustré, essayez donc d’imprimer le tableau synoptique des commandes que vous avez si laborieusement programmées !
… Mais après un petit quart d’heure de pilotage, on a tout oublié : le plaisir est là, l’outil fonctionne et se fait oublier, je ne pouvais pas en demander plus!
Je suppose que les fichiers de profil vont rapidement circuler sur les forums ; allez, je lance le mouvement : si le mien vous interesse… ;o)
En conclusion, le meilleur est vraiment très bon, et le pire est apparemment facile à améliorer… Enfin, quoi : un X52, ça se mérite


#7

Salut la troupe :smiley: ,

Pour raidir ce X52 j’ai utilisé des cure-dents placés en amont du ressort du manche. Je les aient placés en position croisés. Donc 4 cure-dents. Et la c’est beaucoup mieux, de plus pas de perte de garantie :laughing:, vous pouvez aussi fairte la meme manype avec une grosse rondelle en métal d’une épaisseur de 1 à 2 mm. Couper une extrémitée pour pouvoir l’enfiler entre entre le manche et le ressort et le tour est joué.