3 D Google Earth


#1

Salut à tous ,

je suis avec attention les progrès de Google Earth ou Map en matière de 3 D, avez vous des détails sur la construction de leurs images 3 D. Qui créer tout ça et quelle est la technique employée. J’ai l’impression qu’ils se servent des surélévations de terrain pour donnez du relief, bâtiments et arbres compris, un maillage très fin donc . Qu’en pensez vous, avez vous des renseignements précis sur cette technique ??

Patrick.


(Vincent BAZILLIO) #2

Au début, Google encourageait la communauté à créer des modèles 3D notamment avec leur outil de modélisation appelé “SketchUp”. Mais Google a revendu SketchUp en 2012 et le site qui hébergeait toutes les créations (3D Warehouse) à Trimble. On avait aussi, il y a bien longtemps des modèles 3D simples et… grisâtre. Mais Nokia Here et Apple Maps n’étant pas vraiment des concurrents tranquille. Il a fallu évoluer.

De nos jours, Google parle de “Google Earth 3D imagery” dont voici la zone de couverture : Maintaining our map of 3D areas - Google Earth Blog. Pour une description du principe de la couche des bâtiments en 3D, se référer à : The Google Earth 3D Buildings Layer - Google Earth Blog

La vidéo ci-après montre quelques caractéristiques de l’imagerie en 3D avec quelques pépites comme des mats de bâteaux ou des grues de port, mais aussi des problèmes avec les bâtiments ayant des trous ou des tunnels. Ne manquez pas les vignettes explicatives où sont indiqués les interventions manuelles et automatiques :


#3

Très intéressantes explications! Top la vidéo!

Merci vincent et merci @patlearn pour la bonne question!


#4

oui merci pour cette réponse, un concept de modélisation très intéressant peut être quand on est à la pêche aux fps. L’avenir dans les simulateurs je pense dès qu’un " gros malin " a réussi à maîtriser cette technique :slight_smile:


(Richard) #5

La topographie 3D a beaucoup bénéficié de la technologie altimétrique par le LIDAR. Malheureusement, cela fait des masses de données que seuls peuvent pour l’instant traiter en temps réels les fermes de serveurs Google.